March comes in like a lion – Tome 1 – Chica Umino

Peut-on vivre seul quand on est adolescent et dans une grande ville? Rei le croyait avant de faire une rencontre qui allait tout changer. Va t’il alors s’ouvrir au monde?

Enfant, Rei perd ces parents et sa petite soeur dans un accident de voiture. Mais personne de sa famille ne voulait le prendre sous son aile. C’est l’adversaire de shogi de son père qui l’héberge sous le même toi que ses propres enfants. Pour survivre, il a du mentir et devenir un joueur hors pair. Maintenant qu’il a 17 ans et devenu joueur professionnel, il vit tout seul dans un appartement. Entre le lycée, l’entrainement et les compétitions de shogi, le jeune garçon ne prend pas le temps pour autre chose. Jusqu’au jour où il fait la rencontre de trois soeurs : Akari, Hinata et Momo. Le fait de partager un repas entouré de ces personnes lui apportent un soulagement, un peu d’espoir. Tout comme son pire ennemi au jeu et meilleur ami dans la vie, Harunobu Nikaido, qui s’invite chez lui. Ces personnes qui arrivent dans son quotidien ne sont-ils pas ce qui se rapproche le plus d’une famille?

Faut-il vraiment savoir ce qu’est le shogi pour apprécier le manga? Absolument pas. Mais rassurez-vous si vous voulez en savoir plus, la scénariste a prévu de vous donnez les informations nécessaires. Et au pire, Google sera votre ami. Le plus important est la rencontre avec l’adolescent solitaire. Un jeune homme brisé par la vie, dont la famille proche est morte et l’autre ne voit pas d’intérêt à s’en occuper. Il vit au jour le jour sans connaître de plaisir ou de bonheur. Seul le jeu lui permet de donner un sens même s’il n’aime pas vraiment ça. Les trois soeurs d’âges différents sont adorables et touchantes chacune à sa manière. Elles représentent trois phases dans l’évolution d’une personne et l’importance des proches. Ils sont là dans les moments difficiles et ceux heureux. Doucement, un cercle se construit autour de Rei qui se met à changer. Les choses vont paisiblement car au final, il n’a pas fait son deuil. Son coeur va s’ouvrir et peut-être qu’un nouveau destin va s’ouvrir à lui? Une façon délicate de parler des sentiments, de gérer la mort et la possibilité de trouver un échappatoire. Le lien se fait principalement autour de la cuisine dans la réalisation d’un plat ou/et son partage. Une façon d’être ensemble et de discuter simplement de tout. Le lien se crée et se fortifie dans ces moments avec des chats en compagnon.

Un manga qui parle avec justesse de la solitude, de l’amitié et du partage.

 

Une réflexion sur “March comes in like a lion – Tome 1 – Chica Umino

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 275 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s