Les runners – Tome 2 – Bornes to be alive – Sti et Buche

La course une fois que l’on commence, on a bien du mal à s’arrêter. C’est le cas de Fred qui n’a plus aucune limite en ce qui concerne de relever des défis. Plus rien ne l’arrête.

Les débuts ont été un peu difficile. Pour qui cela n’aurait pas été le cas ? Quand on est plus habitué à lever le bras pour boire ou manger, courir demande de faire un effort différent. Mais pour y arriver, il faut savoir trouver la motivation. Par chance, il a sa copine qui l’incite et ces collègues avec qui il court. Petit à petit, cette activité sportive est devenue une addiction dans toute sa splendeur. Le premier marathon a été une expérience mêlant plaisir et souffrance mais il est arrivé au bout et ravie. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Il faut augmenter le niveau maintenant et passer à l’ultra-trail, à la course d’orientation pendant deux jours sans oublier le marathon du médoc. Une façon de mélanger les plaisirs et faire des découvertes. On peut boire et pas que de l’eau et observer le monde qui nous entoure que cela soit en ville ou soit dans la nature. Sans oublier les petits à côté propre à la course avec le plaisir d’acheter des chaussures les plus adaptés et/ou les plus tendances. Idéal à mettre dans la maison pour les cadeaux de Noël. Et aussi de profiter des soldes. Toutefois, il faut aller vite pour profiter des offres car il n’est pas le seul dans la course à la bonne occasion. La course, quel pied.

Ceux qui ont déjà lu le premier tome seront bien contents de retrouver leurs personnages préférés. Toujours fidèles à la caricature avec ce Fred obèse, maladroit qui devient obsédé de course et sa copine, mince, grosses fesses et assez superficielle. Sans oublier les potes de boulot qui sont là pour les entraînements, faire des facéties, challenger et inciter à relever des défis de l’extrême. Sti est un habitué du gag sur une page ici que l’on pourrait nommer le running gag. On le retrouve au scénario de nombreuses séries comme « Les rugbymen », « Les foot maniacs » ou « Les Seignors ». Il sait comment faire rire son lectorat qui sait quoi trouver dans ce genre de bd. Du côté graphique, on reste dans quelque chose de classique également avec une structure en gaufrier dans le plus grand respect de la ligne claire. Il respecte les codes qui correspondent à un format aussi bien dans le graphisme que les blagues. Donc tous les ingrédients sont réunis pour faire rire les amateurs éclairés de la course et de cet humour. En plus, ils vont être ravis car aucun doute qu’une suite apparaîtra bientôt. On peut dire tellement choses sur la course.

Une bd qui saura séduire et faire rire les passionnés de course.

6 réflexions sur “Les runners – Tome 2 – Bornes to be alive – Sti et Buche

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Les runners – Tome 2 – Bornes to be alive – Sti et Buche — 22h05 rue des Dames | Mon site officiel / My official website

  3. Pingback: Bilan culturel – Juillet 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s