Bijou – Loustal et Fred Bernard

L’histoire d’un bijou peut-être plus impressionnante que vous le croyez. Vous en doutez ? Que diriez d’aller suivre les traces d’un incroyable diamant sur 110 ans ?

Tout commence en 1907 avec la découverte d’un diamant dans une mine d’Afrique du Sud par Gregor Mc Gregor. Un gros caillou d’une grande fortune. Le seul moyen d’estimer sa valeur est d’aller à New-York voir le plus grand expert : Pierre Paul Jack Zimnisky. Puis en 1908, la pierre passe dans les mains de Jim Bradymusch, un célèbre diamantaire. « Six carats et une pureté exceptionnelle ! On a rarement vu ça ! » Il porte le nom de Bellacio en souvenir d’un ancien amour. A partir de là, le bijou ne va pas arrêter de changer de propriétaires, d’époques et de forme. A chaque fois qu’il est offert ou acheté, c’est une nouvelle aventure qui attend l’heureux possesseur même si pour beaucoup, ils finissent mals.

Fred Bernard mélange petite et grande histoire à travers les périples d’un bijou qui décidément ne porte pas chance. A chaque nouveau propriétaire, une tranche d’histoire du 20ème nous est contée. On assiste à une rencontre avec Jack London, au naufrage du Titanic, à un des sauts des premiers hommes avion de la tour Eiffel… Avec humour et dérision, le scénariste nous met sur les traces d’évènements qui marquent les hommes un peu comme la présence d’un bijou précieux sur eux. Deux choses de valeur qui expliquent  la structure de l’histoire qui se chevauche. Loustal a construit sa mise en page autour de 4 cases panoramiques en double page en remplissant toute la largeur. Ainsi on est immergé au coeur d’un récit surprenant qui ne nous laisse pas indemne. Quel plaisir de croiser ceux qui marqué autant la peinture, la chanson, la bd, la littérature… surtout avec le graphisme de Loustal, si particulier, si direct et franc. Il possède un style bien à lui que l’on reconnaît d’un coup d’oeil. Et en plus, là, on aura envie aussi d’écouter Alain Bashung tout en tournant les pages. Une lecture singulière bien loin de la ligne claire qui montre que le 9ème art n’a décidément jamais de barrière.

Un kaléidoscope graphique qui saura faire briller la curiosité des plus omnivores lecteurs.

2 réflexions sur “Bijou – Loustal et Fred Bernard

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 225 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Ma PAL de juin 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s