La laitière et le pot au lait – Alexandre Jardin et Fred Multier

Avoir des rêves, c’est plutôt bien. Toutefois, il faut ne pas oublier de prendre en compte la réalité. Car quand les deux se rencontrent trop fort, tout explose.

« Il était une fois au Far West, une jolie laitière prénommée Perrette. » Elle part le matin pour aller vendre en ville son pot de lait accompagné de son fidèle compagnon, le chien Billy. Grâce à ce lait, elle va pouvoir avoir des poules qui donneront plus tard des œufs. Puis des poules, elle pourra les troquer contre un bon gros cochon et avec pleins d’œufs, elle pourrait obtenir une vache qui pourra avoir un veau. Grâce à toute cette ménagerie, elle ouvrira un parc d’attractions pour les animaux du voisinage. Puis au vue du succès, cela se transformera en cirque où elle portera d’élégants habits et elle réalisera des numéros. « Wouarf » aboie son compagnon. Perette est tellement partie dans ces rêveries qu’elle en a oublié la réalité. Son pot et se casse. Maintenant retour à zéro.

Alexandre Jardin détourne à nouveau une fable de Jean de La Fontaine pour la faire découvrir autrement aux enfants. Une nouvelle fois l’exercice se fait de façon très humoristique et bienveillante. Perette rêve de pouvoir concrétiser ses idées de plus en plus importants. En partant d’un pot de lait, elle s’imagine en artiste de cirque entourée des animaux de la ferme. Une façon d’émerveiller le monde. Ne serait-ce pas merveilleux que les choses puissent fonctionner ainsi ? Même si on peut dire que c’est la base l’économie qui est illustrée simplement. Il faut aller petit à petit et faire attention à tout pour que les projets puissent prendre vie. Celui qui espère trop sans rien faire ne pourra rien obtenir. Il faut faire attention et s’organiser. L’auteur ne le présente pas de façon si formel mais c’est la morale qu’il faut en tirer. D’ailleurs, afin de pouvoir faire le comparatif, la fable d’origine est à la fin de l’ouvrage. Une façon de comparer les deux versions dont l’une est plus facilement compréhensible pour les plus jeunes. Fred Multier met son talent d’illustrateur au service de cette histoire toute mignonne. Les contours arrondis, les couleurs chaleureuses contribuent à donner un confort et un plaisir de lecture. Surtout qu’à chaque double page, il y a des éléments cachés à trouver. Une façon élégante de faire travailler le regard et d’en profiter pour bien observer les jolis détails.

Un ouvrage qui donne une modernité à texte d’un autre temps qui saura mieux séduire les plus jeunes.

Une réflexion sur “La laitière et le pot au lait – Alexandre Jardin et Fred Multier

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 225 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s