Love Corp – J. Personne et Lilas Cognet

Que seriez-vous prêt à faire pour trouver l’amour ? Après les applications mobiles voici le bracelet qui identifiera votre âme sœur. Prêt à changer votre vie affective ?

« Que serait la vie sans amour ? » Beaucoup se lamente de ne jamais le trouver ou de ne jamais rencontrer le bon. Et si un bracelet révolutionnaire vous permettait d’identifier votre moitié, est-ce que vous tenteriez l’aventure ? Il suffit de donner quelques informations et les « bracelets détectent des personnes qui vous sont compatibles à au moins 97% ». En une journée, Love Corp est en rupture de stock. Le succès est immédiat et partout dans le monde. Même le Pape donne sa bénédiction. Manu a craqué sur Margot qui lui a mis un vent. Peut-être que si lui aussi a ce fameux bracelet, elle se rendra compte qu’ils sont faits pour être ensemble. Sauf que c’est auprès d’une autre personne qu’il a une infinité. Est-ce le début d’une jolie histoire qu’il n’aurait jamais imaginé ? A la télévision, la journaliste Adèle Apremont critique cette création et les produits dérivés « qui ne servent plus qu’à nous rendre de plus en plus passifs ». Il faut qu’elle trouve des choses croustillantes à dénoncer. Tout ne peut être tout rose chez Love Corp. L’expérimentation va t’elle tout changer? En tout cas, cette réflexion amène bien des discussions dans la sphère privée. C’est le cas pour Emma et Titi, des amis de longues dates qui ne partagent pas la même vision de l’amour. Le clou sera enfoncé pour Titi quand il fait son anniversaire avec des amis qui lui offre ce fameux bracelet. « Ah, parce que je dois finir en couple ? Pourquoi la finalité de nos vies serait forcément d’être en couple !? » Et si finalement, tout ça n’était qu’une énorme farce ? Trouver l’Amour sans peur, sans doute, sans frémissement, sans erreur, est-ce vraiment l’amour ?

On ne compte plus les magazines qui vous donnent les recettes pour trouver l’homme ou la femme idéale. On vous dit comment vous habillez, comment vous comportez, quoi manger… Et comme la thématique est récurrente ne doit-on pas en conclure que les conseils miracles ne le sont pas si réalistes ? Qu’importe, elle met le doigt sur un sujet sensible, l’amour, le couple et la pression sociale à la réussite affective. Tout le monde en veut, en rêve ce qui fait que l’on ne compte plus le nombre de livres et de films sur le sujet. D’ailleurs, récemment Netflix a diffusé la série française « Osmosis » sur l’histoire d’une entreprise qui développe une IA pour trouver son/sa partenaire. Le scénariste, J. Personne, flirte dans l’air du temps en imaginant un futur déjà en route. Pourquoi perdre du temps avec des speed dating ou des applis pour passer une nuit ou une vie en bonne compagnie ? Il montre l’impact de la rapidité et de la garantie de résultat comme certaines entreprises de vente en ligne.

On voit les dérives qui vont avec comme le promeneur de bracelets pour optimiser ces chances de rencontres. Les adeptes très vite montrent leur engouement et leur soutien avec de l’autre côté ceux qui veulent rester à l’ancienne technique qui sont souvent jugés négativement. C’est aussi un moyen de jugement social car l’outil à un coût et tout le monde ne peut se l’offrir. La technologie est toujours le symbole de la réussite du moins dans l’apparence. Au final, l’Amour est un sacré moteur économique. Les dessins de Lilas Cognet qui n’est pas sans rappeler le travail de Loustal. On a un rapport à la fois exagéré avec la réalité représentée tout en identifiant très bien les personnages, les lieux. Une gamme chromatique classique qui facilite l’immersion dans l’histoire. Les pages se tournent avec plaisir de retrouver les personnes de fiction tout en essayant d’en savoir plus sur ce fameux bracelet. Révolution ou arnaque ? A vous de vous faire votre avis.

Une bd futuriste qui pourrait très bien se passée demain. Et vous, que seriez-vous prêt pour trouver l’Amour ?

2 réflexions sur “Love Corp – J. Personne et Lilas Cognet

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s