La barbe de Charlemagne – Marc Levy et Carine Hinder

Les quatre amis se demandent si vraiment Charlemagne avait vraiment la barbe fleurie. Pour avoir la réponse une seule possibilité : allez sur place. Serez-vous du voyage?

Couchés dans l’herbe, Cléa, Medhi, Yoko et George échangent autour d’une lecture. C’est étonnant car on peut y lire : « Charlemagne, empereur à la barbe fleurie, revient d’Espagne… ». Pouvait-il vraiment avoir des fleurs dans sa barbe? George fait une proposition : « Et si nous allions vérifier cela de près? « . Magicalibri, magicalibra et les voilà devant le palais de Charlemagne à Aix-la-Chapelle en l’an 802. Ils arrivent à un moment important puisque le grand vizir du calife Harun-el-Rachid est en visite. D’ailleurs, il est en panique : « J’avais apporté un cadeau à l’empereur Charlemagne… mais il s’est échappé! ». Comment un cadeau peut-il s’enfuir? Tout devient évident quand ils apprennent qu’il s’agit d’un éléphant blanc. Tous ensemble, ils se mettent à chercher. Ils le ramèneront juste à l’arrivée de Charlemagne. Quelle chance ainsi ils vont pouvoir constater s’il a vraiment de fleurs dans sa barbe. Ils découvrent que c’était une façon de parler pour dire que sa barbe était poivre et sel.

Marc Levy met sa plume au service au service de la littérature jeunesse pour le Club des aventuriers de l’Histoire. L’auteur emmène les lecteurs vérifier si la fameuse barbe de Charlemagne avait bien des fleurs. On se doute bien à la question que la réponse est négative. Mais c’est un prétexte à partir en 802 à la rencontre d’un représentant de Hâroun ar-Rachîd. Un allié de choix pour une conquête de territoire, de guerre à prétexte religieux et échanges commerciaux. Chaque ambassade venait avec beaucoup de présent dont des animaux comme des éléphants. Des faits véridiques qui ont inspiré l’auteur pour en faire une gentillette histoire toute mignonne. On a l’impression que tout le monde est aimable et bienveillant. Alors que c’était bien loin d’être aussi innocent et bien-intentionné. Perdre un éléphant sans qu’on sache où il peut-être ce n’est pas très vraisemblable non plus. Puis la rencontre avec Charlemagne qui est souriant et à l’écoute. C’est encore plus improbable. Pour ce qui est de la langue, on va dire que le lien magique qui fait voyager les enfants de notre époque leur permet de parler les langues de l’époque. Je n’ai pas été totalement séduite par cette histoire assez capilotractée. Côté graphisme, Carine Hinder traduit beaucoup de joie de vivre et d’envie dans ses illustrations. Les couleurs douces et lumineuses nous incitent à tourner les pages car visuellement c’est agréable. D’ailleurs on se plie facilement au jeu de trouver un renard dans chaque double page. L’aspect visuel rattrape le scénario beaucoup trop simplifié de l’auteur.

Un voyage dans l’Histoire un peu décevant qui risque de faire croire que les Hommes sont tous gentils, ouverts et bienveillants. L’Histoire est écrite avec du sang non avec des arcs en ciel.

2 réflexions sur “La barbe de Charlemagne – Marc Levy et Carine Hinder

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 175 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s