Kimi wa pet – Tome 8 – Yayoi Ogawa

Sumiré est emportée dans une tornade émotionnelle. Hasumi et Momo lui font-ils des cachoteries? Elle doit savoir mais osera t’elle poser les questions qui fâchent?

A Honk-Kong, Hasumi fait la rencontre d’une ami d’Hasumi. Discrètement, Mme Lee lui fait comprendre que son garçon, Hung Yan, est celui d’Hasumi et que le parfum qu’elle porte c’est elle qui l’a acheté. Deux informations dont ne sait pas quoi faire Sumiré. En rentrant à l’appartement d’Hasumi, va t’elle lui poser la question directement? Bien entendu que non, se tourmenter c’est mieux quand même. Elle lui demande juste si par hasard Mme Lee n’a pas été son ex. De colère, elle le baffe et va se saouler en ville. Ils se réconcilieront de se malentendu. Mais maintenant Hasumi connaît une autre facette de sa fiancé. Pas si douce qu’elle paraît la demoiselle. Même loin d’elle, Momo lui manque. Elle a parfois l’impression de le voir dans la rue ou sinon, il peuple ses rêves. Quel plaisir de pouvoir le serrer dans ces bras quand enfin elle revient chez elle. Lui de son côté à rencontrer une mamie avec son chien qu’elle ne peut plus balader tous les jours. Il va l’aider en complément de son entrainement sportif. Un jour, la grand-mère est seule, son fils a pris le chien chez lui. Seulement, c’est lui qui tenait la femme encore envie. Par conséquent, elle est morte peu de temps après. Une prise de conscience pour Takeshi qu’il faut prendre soin de ceux qu’on aime. « Je t’adore Sumiré… Je resterai toujours à tes côtés ». Une marque d’attention qui va la toucher même si elle ne dit rien. D’ailleurs, ils iront se balader au parc ensemble et un évènement va lui révéler un souvenir, qu’elle va chérir précieusement. En attendant, pas de nouvelle d’Hasumi. Pourquoi?

Notre héroïne n’arrête de vouloir tout et son contraire. Quand elle est chez elle, Hasumi lui manque et quand elle est chez Hasumi, Momo lui manque. Quand elle découvre Hasumi parle maintenant très bien le cantonais, elle se demande comment. Il doit y avoir une histoire de femme là-dessous. Bien sûr mais pas celle qu’elle croit. La jalousie pointe le bout de son nez. Tout comme quand Takeshi lui dit qu’il a rencontré une nouvelle fille. La jalousie n’est-elle pas une preuve d’attachement et de manque de confiance en soi? A quel homme est-elle le plus attaché? Pour l’instant, elle n’a pas la réponse même si nous, nous l’avons. D’ailleurs, nous n’attendons que le moment de la révélation et que l’évidence se fasse à elle. Cela va arriver car le tome se termine avec la rencontre entre Shiori Fukushima et Hasumi dans un bar à hôtesses. Une rencontre qui n’est certainement pas du au hasard. Quelque chose va se créer entre eux et l’amour de Sumiré risque ne pas être assez fort et authentique pour résister. Yayoi Ogawa fait traîner en longueur la finalisation de nos trois couples d’amoureux. Comme la fin arrive bientôt, j’espère que les choses vont un peu plus se précipiter au prochain tome.

La beauté mène à la jalousie sans remettre en cause les bases d’un couple. Et si les réactions étaient une façon de faire part de son mal-être et de ces doutes?

 

 

 

2 réflexions sur “Kimi wa pet – Tome 8 – Yayoi Ogawa

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 175 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Mai 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s