Docteur Who – Onzième Docteur – Tome 1 – Au-delà – Al Ewing, Rob Williams, Simon Fraser, Boo Cook, Gary Caldwell et Hi-fi

Matt Smith dans la peau du 11ème Docteur vous manque? Que diriez-vous de le retrouver dans une aventure inédite en version papier et bulles? Armé de son tournevis sonique, il vous emmène « Au-delà » de la Terre.

Rien d’étonnant, le Docteur débarque toujours comme une tempête dans la vie des gens. Depuis quelque temps la vie Alice Obiefune tourne au cauchemar. Sa mère décède, elle se fait licencier de son boulot à la bibliothécaire pour cause de restriction budgétaire et enfin son propriétaire l’a met dehors car il a reçu une offre d’achat intéressante. La grisaille accompagne son quotidien. Jusqu’au jour où elle voit un animal géant aux couleurs de l’arc en ciel débarquer dans les rues de Londres. Puis un drôle de gars lui demande un coup de main pour attraper ce chien. C’est notre cher Docteur avec son noeud de papillon. Très vite, ils font connaissance et à partir de ce moment ils ne connaîtront plus un seul moment de répit. Un lien d’amitié va se créer pour vivre des aventures plus incroyables les unes des autres. Sur Terre ou dans l’espace, le Tardis les emmène à différents points temporaires et étrangement ils retrouvent une même personne et une entreprise, AvotreserviceCorp. Une affaire louche ce cache dessous et ce n’est pas rien de le dire. Toutes ces choses étranges avait un seul et unique but : satisfaire un extraterrestre. Est-ce la fin de l’humanité pour autant?

L’éditeur britannique Titan Comics achète la licence Docteur Who afin de proposer de nouvelles aventures avec leur héros préféré. Ce n’est pas parce qu’il n’est plus sur le petit écran qu’on ne peut plus le retrouver. Ne vous attendez pas à trouver une adaptation de la série en comics. On retrouve le Docteur avec son tournevis sonique et le Tardis rien de plus. Ces compagnons de voyage reste uniquement à voir sur la BBC. Sa nouvelle compagne se nomme Alice Obiefune et grâce à son ingéniosité et son sarcasme, il s’en sort presque indemne à chaque arrêt découverte de planète. Du moins, c’est le Tardis qui choisit le lieu. N’oubliez pas il reste à l’écoute de ceux qui ont besoin d’aide. Il faut aussi adapter notre esprit au dessin assez classique du comics donc un trait assez marqué et peu précis avec des couleurs ternes. Les fans soyez rassurés aucune prise de risque aussi bien scénariste que graphique n’est à déplorer. C’est bien dans la continuité de notre série adoré que vous pourrez vivre de nouvelles étonnantes péripéties. Notre cher Docteur conserve même son impétuosité et son humour assez moyen. Il y a un petit fil conducteur musical car nous rencontrons une sorte de sosie de David Bowie et Robert Johnson. Cela donne bien envie d’aller écouter un peu de blues pendant la lecture car c’est un peu une lutte contre la tristesse que mène le Docteur dans ce tome.

Une aventure qui donne envie de se revoir toutes les saisons avec le 11ème Docteur.

3 réflexions sur “Docteur Who – Onzième Docteur – Tome 1 – Au-delà – Al Ewing, Rob Williams, Simon Fraser, Boo Cook, Gary Caldwell et Hi-fi

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: CoronaPal de la semaine | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturelle – Mars 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s