Impossible de refuser – Episodes 2 à 20 – Studio hotread

Comment pouvoir poursuivre son éditeur? James a t’il vraiment le choix d’implorer l’aide de Shayne Mo? Mais que va t’il pouvoir faire pour bénéficier de son aide?

James a dit ces quatre vérités à cet avocat sans scrupule. Mais on ne peut pas être le meilleur sans raison. « La notoriété est très utile, sinon pourquoi tu serais venu me voir alors que les autres avocats ne veulent pas de ton affaire? ». De colère, il quitte le bar en laissant l’homme sur place.

Pourtant les paroles de l’avocat tourne dans sa tête : « Mieux vaut t’excuser platement et me demander les choses de façon convenable ».  Assis dans un parc, il peut retourner la situation, il n’a pas le choix. De toute façon, il ne peut pas le contacter, il n’a pas son numéro. A peine a t’il dit cela que son téléphone sonne. Comment Shayne Mo a t’il pu le contacter? James prend sur lui et lui demande de l’aide. Par contre son tarif est trop cher pour sa bourse. Toutefois, il existe d’autre moyen de payer une dette. Va t’il devoir donner de sa personne?

Et non pas de jeux coquins avec ces bourses en contre-partie. Vous avez vraiment l’esprit mal placé. Il doit juste joué à être le petit copain de Shayne lors d’une soirée. Rien de bien compliqué. Sauf que voilà, cela veut dire que le beau gosse d’avocat est gay.

James lui n’a pas encore défini sa sexualité. En fallait-il plus pour titiller la curiosité de l’avocat? « Tu veux en faire l’expérience? Je peux t’aider… » On verra cela plus tard car le sujet reviendra sur le tapis. Le deal est passé une soirée pour se faire passer pour son petit-ami et il l’aide pour son procès. Cette soirée risque d’être assez mouvementée car la jalousie de l’ex électrise l’air.

Face à une telle virulence, James n’a pas souhaité répondre. Après tout pourquoi l’aurait-il fait? Il est mignon le petit gars. Mais manifestement Shayne ne joue pas seulement avec son ex. Que mijote t’il?

En tout cas, James s’est fait un ennemi en venant juste à une soirée.

Par chance, la soirée tourne court. Shayne devient tout rouge, il sent que quelque chose ne tourne pas rond. Avec l’aide de James, il va à la voiture pour rentrer chez lui. Puis plus de nouvelles. La veille du procès, un nouveau personnage fait son entrée dans l’histoire, Cherrie. Une chère amie de James qui s’inquiète de ce qui va se passer le jour J. Une femme sexy qui porte des costumes d’hommes et qui aime les femmes.

James commence à se demander pourquoi il n’a pas de nouvelle de son avocat. Il pensait lui passer un coup de fil mais le sommeil a été le plus fort.

Et en plus, il a oublié de programmer son réveil. Il ouvre les yeux juste 1h00 avant le procès et quelqu’un donne à la porte. C’est sans surprise son avocat. Ouf, il n’avait pas oublié.

Dommage que son éditeur se soit si mal comporté avec lui car c’est vrai qu’il l’a aidé à ces débuts. Mais ce procès sera pour lui une occasion de trouver de nouveaux partenaires plus respectueux. Pour oublier tout cette pression, Shayne lui propose quelques jours à Bali en sa compagnie à ces frais. James refuse car il a des planches à terminer. Shayne ne baisse pas les bras et lui propose un repas. Le soir venu, c’est un bar gay qu’ils se retrouvent. James devient bien triste lorsqu’il assiste à un comportement injurieux d’un père venu chercher son fils. Cela lui rappelle quelque chose qui le rend bien triste. Le verre de rhum va t’il lui délier la langue?

En effet, quand il était jeune, son meilleur ami lui a déclaré sa flamme. Ne sachant comment gérer cette information, il en a fait par à ces parents en rentrant. Ces derniers ont contacté les parents de son ami qui ont déshonoré leur fils qui après s’est fait viré de l’école. Malgré le temps, il n’arrive pas à se pardonner. Comme l’homosexualité est tabou au Japon, un jeune qui en parle à sa famille risque l’exclusion sociale. Je vous conseille de lire l’excellente série « Le mari de mon frère » de Gengoroh Tagame.

Anybref, Shayne veut lui faire changer les idées. Il lui annonce que sa mère a essayé de le tuer. Mais nous n’en serons pas plus car James ne tient pas l’alcool. Grâce à cela, il se réveille à Bali. Autant profiter de la ville, cela serait bête de ne pas profiter de la situation. Les deux personnages sont bien d’accord sur ce point même s’il ne l’interprète pas de la même manière. Sur place un homme fait un cliché d’eux à leur insu. L’âme de l’avocat sort du chapeau et demande à l’homme d’effacer la photo de suite. Ewan le fait à contre coeur mais il n’a pas dit son dernier mot.

En effet, Ewan n’est pas un touriste. Son boulot se résume à suivre les gens et les prendre en photo. D’ailleurs, il a une photo de Shayne avec son ex à la plage. Pourquoi est-ce que James se met tant en colère?

Plus tard, par hasard, il rencontre Ewan. Vraiment par hasard? Ce dernier l’emmène dans un endroit éloigné de l’hôtel. James commence à se poser des questions. Surtout qu’une fois dans la maison, un enfant l’emmène dans une pièce remplie de photos de lui. Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel?

Une ancienne affaire de Shayne dont James est une victime innocente. Pourtant ce qui vient de se passer ne va pas en rester là.

Voilà une bien étrange histoire. Contre un service, un jeune mangaka a le droit d’avoir l’aide du meilleur avocat de la ville. En effet, son éditeur tire un bénéfice de son travail avec une adaptation au cinéma mais lui ne touchera rien. D’habitude, c’est Shayne Mo qui défend les gros bonnet il veut bien faire une exception pour ce mignon petit jeune homme. James se fait passer pour son petit ami lors d’une soirée et il le représente au procès. Un bon deal surtout au prix de la prestation. Voilà que James commence à douter de sa sexualité, pourquoi a t’il peur d’avouer son attirance pour les hommes? Surtout que Shayne lui fait bien comprendre qu’il n’est pas insensible à son charme. Le jour du procès, on ne sait pas ce qui se passe. Le lendemain, ils sont à Bali où sa toune mal. On dirait Studio hotread hésite à définir exactement son scénario pour essayer d’y mettre un peu de tout, une romance, un procès, une famille dangereuse et puissante… Tout est déjà long à se mettre en place qu’au final on dirait une préparation de gloubiboulga.

Le graphisme me fait penser à la série « La rose écarlate » ou « Mathilde » qui est un savant mélange entre bd européenne et manga. Pour le côté bd, on trouve le choix de la couleur qui est assez rare au Japon et puis sur la construction assez dynamique comme on en trouve dans les séries jeunesses. Pour le côté manga, on voit des personnages qui possèdent des grands yeux, beaucoup de gros plans sur les visages pour voir les expressions avec l’insertion de petites scènes caricaturales qui sont typiques des mangas. Un juste milieu qui ne peut que plaire aux lecteurs qui connaissent aussi bien les deux genres.

La série va t’elle connaître plus de stabilité par la suite?

5 réflexions sur “Impossible de refuser – Episodes 2 à 20 – Studio hotread

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 75 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturelle – Mars 2020 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s