Yaiba – Tome 1 – Gôshô Aoyama

N’est pas samouraï qui veut. Cela demande une certaine patience, dextérité et courage. Yaiba semble possède t’il toutes ces qualités?

Le nom de Gôshô Aoyama ne vous est pas totalement inconnu. C’est le papa de « Détective Conan » sortie en 1994. Avant de faire cette série à succès qui est toujours en cours, il a fait une autre série. La série Yaiba qui aussi comme nom Raijin-Ken Samurai Yaiba Kurogane, comme on peut le lire sur la couverture. On peut voir une petite similitude avec son détective sur la couverture. Mais la similitude s’arrête là. Car la première chose qui marque l’oeil pour cette série qui date de 1988 est sa ressemblance avec les personnages de Dragon Ball qui date de 1984. Les traits de Yaiba sont ceux de Son Goku tout comme Takeshi Onimaru avec ceux de Ten Shin Han. L’autre point commun est l’importance des combats qui est le fil conducteur de l’histoire.

Le petit Yaiba revient à la civilisation de façon un peu forcée et contrainte. Rien de grave car avec son père et son ami le tigre, ils savent rebondir. Par chance, ils croisent à l’aéroport , Raizô, un ami d’enfance de Kenjûrô. Une rencontre fortuite qui est la début d’une incroyable aventure. Car il faut déjà s’adapter de passer de la jungle à la ville avec de nouvelles règles de comportement. Avant Yaiba affrontait des gorilles affamés maintenant il doit faire à des hommes un peu bêtes et méchants. Mais il ne peut défier tout le monde comme ça lui chante. On ne peut pas changer un petit garçon si impulsif. Il a très envie de battre contre Takeshi Onimaru qui semble être le plus fort. Pour le provoquer, il va faire des coups fourrés par très honnêtes mais son combat il va l’avoir. Il débute dans la rue, se poursuit sur la route pour se terminer à penser ses bobos. La suite annonce de nouveaux combats épiques surtout suite à la découverte d’une salle mystérieuse dans la famille de Takeshi.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire un manga qui plaira à ces lecteurs. De l’impertinence, de l’humour, des situations improbables, des personnages caricaturaux, bien entendu des scènes de fight très bien chorégraphiées et l’honneur des samouraïs. Toutes les bases sont maintenants posées pour promettre une suite encore plus loufoque qui saura séduire par sa singularité. Un petit garçon formé dans la jungle à affronter des animaux sauvages qui doit mettre son apprentissage avec des humains. C’est une chance que certains hommes se comportent pareils et agissent à la vite sans réfléchir. Maintenant Yaiba a trouvé un ennemi à sa hauteur et il va tout faire pour le battre. C’est le seul moyen pour s’améliorer. Va t’il y arriver dès le premier essai?

Un manga qui saura faire rire les jeunes lecteurs et qui leur donnera envie d’en savoir plus.

 

2 réflexions sur “Yaiba – Tome 1 – Gôshô Aoyama

  1. Pingback: Challenge lecture 2020 – 75 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturelle – Mars 2020 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s