Ecrire, c’est résister – Alfred et Lucie Dreyfus

Le nom de Dreyfus évoque quelque chose pour la plupart des français. Mais que savons-nous de cette histoire? La vérité va se dévoiler derrière des échanges épistolaires passionnés.

Folio lance une nouvelle collection autour d’échanges épistolaires historiques. Pour ce tome, l’éditeur a fait le choix de réunir des lettres et des informations autour de l’affaire Dreyfus. Le titre évoque deux personnes, un couple : Alfred et Lucie Dreyfus. Car dans le combat contre l’injustice subit par ce militaire juif, il y avait une femme. Son épouse qui a tout fait pour soutenir son mari afin que justice lui soit rendue. Jour après jour après son incarcération, elle lui écrit des lettres pour le supporter, le tenir informé de ce qui se passe pour son dossier et lui donner des nouvelles de leurs deux enfants. Mais le ministère de la guerre le prive de presque l’intégralité de ses libertés pendant sa très longue période d’enfermement. Des lettres finissent toutefois par partir et arriver. Pour plus de sécurité, certaines sont censurées pour éviter que toutes données puissent filtrer. Et les autres sont recopiées car il y a une suspicion d’un code secret entre les deux époux. Nous pourrons lire la plupart de ces lettres, même les censurées et voir des facs-similés. Un amour sincère se ressent à chaque échange.

Cette édition créée par Marie-Neige Coche et Vincent Duclert explore toutes les aspects de ce fait historique marquant. Un homme innocent est inculpé de trahison avec peu de preuves et falsifiées. Victime d’un terrible complot dont des personnes travaillants dans les hautes autorités sont impliquées. L’antisémitisme ambiant révèle l’esprit d’une époque où les extrêmes montrent leur pouvoir qui sont à tous les niveaux de la société. Un fait que l’histoire préfère souvent omettre. La presse s’affronte avec des articles pro et contre dreyfusard. Zola se fait remarquer avec son « J’accuse » qui va lui causer du tort comme d’autres prises de position. Pour comprendre l’ensemble, rien de tel que d’avoir un point de vue d’un historien, d’artistes, de scolaires qui s’approprient l’Histoire et les courriers. Sans oublier les repères chronologiques à la fin qui montrent l’absurdité et la conspiration en interne de l’Etat. Des informations qui permettent de construire tout ce puzzle. Même quand l’identité de la taupe se fait, rien ne change sur l’inculpation d’Alfred Dreyfus. Un fait qui montre qu’avec de la patience, de l’obstination et du soutien, la vérité peut éclater. N’oublions pas, « Ecrire, c’est résister ».

Un livre incroyable qui parle d’une femme passionnée et fidèle, des complots d’état, des politiques antisémites, un combat pour la justice, l’importance des médias et la force de l’Amour. Pourquoi passer à côté d’un bon livre d’Histoire?

5 réflexions sur “Ecrire, c’est résister – Alfred et Lucie Dreyfus

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 270 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Décembre 2019 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s