La clarinette qui parlait aux oiseaux – Katherine Pancol et Jérôme Pélissier

Djamila habite dans la forêt. Elle adore cet endroit mais elle aimerait tellement pouvoir communiquer avec les oiseaux. Existe un moyen?

Assise sur les grosses racines d’un gros chêne, Djamila écoute avec passion les mélopées des oiseaux. Merles, alouettes, hirondelles, coucous, tourterelles… chantent à tue-tête avec passion. Elle adore les entendre mais elle est vraiment triste car elle ne comprend pas ce qu’ils disent. Un samedi, elle accompagne ces parents au marché. Un homme étrange se balade avec des tuyaux à bec « sur le dos, sous le bras, sur la tête, dans les poches, sous sa casquette ». Un des instruments lui adresse la parole « Cou-cou, cou-cou! Comment tu t’appelles? ». Le lien se créé aussitôt et il va se développer. Car l’homme va lui offrir la clarinette. Et elle a un pouvoir extraordinaire : celui de discuter avec les oiseaux. Grâce à elle, son rêve va pouvoir se réaliser. Est-ce qu’il sera à la hauteur de ces espérances?

Un jolie hommage à la musique de la clarinette et aux chants des oiseaux. Katherine Pancol invente une charmante petite histoire pour raconter la rencontre encore un instrument de musique et une adolescente. Le fil conducteur se repose sur le lien entre une grande variété d’oiseaux, leur musicalité et une jeune demoiselle. Comment les comprendre et mieux les aimer? L’instrument est le meilleur moyen de communiquer avec eux et d’exprimer ce qu’on ressent. Le tout forme un ensemble homogène. Jérôme Pélissier donne encore une fois un aspect merveilleux et délicat au récit. Chaque double page est un vrai régal pour les yeux que cela soit pour la nature flamboyante ou soit les personnages. D’autant plus qu’il cache à chaque fois des objets incongrus que le lecteur doit trouver. Ainsi cela incite à une double lecture avec le jeune lecteur. Le livre se dévore d’une traite et c’est un plaisir d’un bout à l’autre.

Un ouvrage qui se partage en famille pour donner le sourire à tout le monde.

2 réflexions sur “La clarinette qui parlait aux oiseaux – Katherine Pancol et Jérôme Pélissier

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 260 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel – Décembre 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s