Frigiel et Fluffy – Tome 6 – Le manoir d’Herobrine – Jean-Christophe Derrien, Frigiel et Minte

Une nouvelle aventure attend nos héros. Dans un manoir, un esprit se réveille et cela ne va pas être au goût de certains. Tout le monde va-t-il pouvoir s’en sortir indemne ?

Le chemin qui les mène pour les Farlands n’est décidément pas de tout repos. Le grand-père de Frigiel lui fait parvenir par oiseau un message. Il faut qu’ils aillent rendre visite à un vieil ami, Lord Natch qui pourra peut-être les aider dans leur quête. Un bon d’action n’est pas pour leur déplaire, surtout à Alice. « Il doit avoir de bonnes literies. Ça nous changera du bateau et de nos sacs de couchage ». En plus, certains cauchemars les poursuivent comme si une présence malveillante les suivait. La surprise reste de taille lorsqu’ils arrivent aux portes du manoir avec l’accueil plus que froid. L’endroit est des plus sinistres et pas très rassurant. Abel en frisonne de terreur. Par conséquent, impossible de dormir seul et il ne peut demander de tenir compagnie à Alice. D’ailleurs, elle n’hésite pas en compagnie de Fluffy à se balader dans cette étrange bâtisse. Et quand une opportunité s’offre à elle, son talent de voleuse reprend le dessus. Mais voilà qu’il n’en fallait pas plus pour réveiller le mythique Herobrine. Un esprit qui veille sur son trésor et celui qui veut lui subtiliser va devoir affronter sa colère.

Les fans de la série ne seront pas dépaysés. Ils retrouveront leurs quatre héros dans un univers de rectangles. La continuité de l’esprit Minecraft se poursuit dans le parfait respect aussi bien des précédents tomes que du jeu dont il est adapté. Abel reste quelqu’un de peureux qui a une inclination pour Alice. Frigiel n’a peur de rien tout comme Alice, même si elle fait des cauchemars. Et Fluffy grâce à la finesse de son odorat trouve des éléments qui va aider la petite équipe. Pourtant, l’histoire semble moins aboutie. La mise en place de l’intrigue s’étale et sans proposer de quoi s’étonner. Et tout cela pour arriver au pic de l’action sur quelques brèves pages. Même l’idée de voler des biens de valeurs qui réveille un fantôme n’a rien de très original. Qui n’a jamais vu cela au moins une fois dans des films ou des séries ? En plus, c’est forcément Alice qui vole une gemme car les femmes ne peuvent résister à l’attrait des bijoux de valeur. Elle est la source de tous les problèmes. Heureusement que malgré ces moments de cleptomanie est fait partie du clan des gentils. Sinon, elle irait rôtir dans les tréfonds de l’enfer. Quelque chose de mystérieux émane quand même c’est la présence de ce fameux spectre. Nous allons surement le retrouver par la suite. Espérons que la suite se montre plus tumultueuse comme à ces débuts.

Un tome en demi-teinte qui j’espère ouvrira de nouvelles portes pour les prochaines aventures.

Une réflexion sur “Frigiel et Fluffy – Tome 6 – Le manoir d’Herobrine – Jean-Christophe Derrien, Frigiel et Minte

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s