Namasté – Tome 4 – Les griffe du Mande Barung – Eddy Simon, Aurélie Guarino et Sarah Murat

Et si vous décidiez de partir en vacances en Inde? Vous pourrez rejoindre Mina et Pintu dans leur périple. Pour ce nouveau voyage, vous allez rencontrer une mystérieuse créature. Etes-vous prêt à frissonner?

Mina, sa famille et Pintu poursuivent la découverte de l’Inde maintenant qu’ils ont un guide pour aller à Gangotri. Trois heures de voyage à dos de cheval dans des montagnes dangereuses et escarpées les attend. Cela ne rassure pas du tout Pintu, d’autant plus qu’il vient juste de s’enrhumer. Pas de chance, car dans un virage assez sensible, il se met à éternuer. La bruit réverbère et fragilise les parois. Il en a fallu de peu pour qu’il passe de vie à trépas. Heureusement qu’il peut compter sur ceux qui l’entoure pour lui sauver la vie. Mais le jeune garçon reste pétri d’effroi, espérons qu’arriver à Gangotri quelqu’un pourra l’aider. Quelque chose d’étrange règne. Le guide prend fuite. Que se passe t’il? Les habitants sont terrifiés car une étrange bête fait la loi. Mamie Yoga va arranger la situation en leur proposant un hébergement, en aidant Pintu et en leur parlant de la présence d’un yéti. Le dernier élément pique la curiosité du père de Mina. Son rêve va peut-être pouvoir enfin se réaliser. Cela ne risque t’il pas d’être à ces risques et périls?

Eddy Simon vit en Inde. Un atout indéniable pour plonger le lecteur au coeur d’un pays riche culturellement. Ainsi le scénariste évoque le bouddhisme, les animaux, la géographie, le tourisme éclairé, les croyances populaires… Le travail de la dessinatrice Aurélie Guarino est précis et donne beaucoup de dynamisme et d’énergie à l’histoire. Un véritable travail d’orfèvre qui doit être souligné car c’est la première série de l’illustratrice. Le côté chaleureux rend la lecture très agréable. Les pages se tournent avec plaisir et sourire. Une touche d’humour, de gentillesse et de bienveillance se retrouve partout. Les couleurs de Sarah Murat subliment l’ensemble. Une osmose se crée entre le travail du scénariste, de la dessinatrice et de la coloriste. On s’attache à tous les personnages, les sites visités sont magnifiques et le récit se construit avec de nombreux rebondissements. A la fin de l’aventure on est heureux d’avoir passé un moment avec des personnages adorables. Et surtout, on a hâte de les retrouver dans un nouveau périple en Inde. Vivement la prochaine rencontre.

Une bande dessinée audacieuse qui donne les lettres de noblesse au voyage, au partage et à l’écoute des autres.

2 réflexions sur “Namasté – Tome 4 – Les griffe du Mande Barung – Eddy Simon, Aurélie Guarino et Sarah Murat

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel mai/juin/juillet 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s