Petits miracles au bureau des objets trouvés – Salvatore Basile

Michele vit tranquillement dans la maison familiale. Il n’est pas vraiment seul, les objets perdus par des voyageurs du train lui tiennent compagnie. C’était avant qu’une tempête humaine vienne à jamais changer sa vie.

Quand Michele était tout petit sa mère l’a abandonnée avec son père. Elle a pris le train emportant avec elle son journal intime. Habitant à même la gare, il surveille chaque jour les trains qui reviennent. Peut-être qu’elle sera à l’intérieur? En grandissant, il a pris le poste de son père qui mourra peu de temps après. Ses habitudes ont assez peu changé. Quand le train arrive, il regarde avec attention qui descend. Puis il a son train train quotidien qui change uniquement le dimanche car la gare est fermée. Dans ses tâches, il doit vérifier que rien n’a été oublié dans le train. Quand des objets sont trouvés, il les garde quelques temps avant de suivre la procédure. Souvent, Michele achète les objets abîmés que personne ne vient réclamer. Ils deviennent alors chacun à sa façon ces compagnons de vie.

Puis un soir, une jeune fille frappe à sa fenêtre toute paniquer. Au début, il se sent désemparé et refuse de donner suite à la réclamation intempestive. Mais sous l’insistance d’Elena, il ouvre alors sa maison et c’est son coeur qui va exploser. Elle arrive telle une tempête, n’arrête pas de parler et se montre exubérante. Que se passe t’il? Une chose vient de se passer dans le plus grand anonymat des sentiments. L’amour le plus improbable vient de naître. Les deux âmes en peine doivent alors apprendre la vie ensemble. Michele ne connaît rien de la vie des sentiments. Il a été abandonné et son père n’a jamais été un être affectueux. Les femmes sont-elles des êtres qui trahissent l’amour qu’on leur donne? De même pour Elena, souvent convoitée par des garçons qui ne rêvent que de sexe. Elle veut autre chose sans pouvoir le définir. Une blessure lui a déchiré les entrailles et elle doit tout de même profiter de chaque instant.

Michele décide une fois adulte de retrouver sa mère car il a trouvé dans le train son journal intime d’enfant. C’est un signe que sa maman n’est pas très loin. Elena va alors l’aider à partir en quête de réponses. Il se sent perdu car il n’a jamais quitté vraiment la gare. Le monde pour lui se limite beaucoup. Quand porté par un espoir si grand, il dépasse alors ces peurs tout autre chose de dessine sous ces pas. Une photo, une histoire et des gens lui ont offert de la compassion, de la tendresse et de la gentillesse. C’est incroyable. Les gens ne sont pas aussi impitoyable que son père lui avait dit. Bien entendu, il rencontrera des loubards et son aventure me fera frémir de colère. Ne faut-il pas des mésaventures négatives pour apprécier les bonnes choses et les bonnes personnes? Une chance pour lui car il va faire rencontrer une nouvelle famille. Des nouveaux départs s’annoncent et se profilent un nouvel avenir. Enfin, la tristesse va être laissée de côté pour laisser place à la joie et la tendresse. Maintenant, il n’a plus besoin de surveiller le train. Il sait que l’Amour va venir à sa porte pour ne jamais l’abandonner.

Impossible de ne pas être charmé par ce roman qui m’a transporté de part en part. Michele est un être adorable auquel je me suis attachée tout de suite grâce à ses fragilités, ses blessures. J’avais envie que le monde change pour lui et c’est ce qui va lui arriver. Une fois qu’il a franchi la frontière de son petit univers des choses les plus incroyables les unes des autres vont lui arriver. Tout d’abord, le vrai amour inconditionnel qui transcende tout puis une famille, celle qui vous entoure d’affection sans que vous ayez rien à prouver. Le seul fait de respirer vous suffit à faire parti d’une fratrie. Un tout qui fait rêver et qu’il mérite après tant de solitude. Le bonheur est une chose que l’on souhaite à chacun et quand enfin il le trouve, il faut s’en ravir pour lui.

Un roman plein de douceur qui redonne le sourire et l’envie de croire en l’être humain.

L’avis de Folavrilivres : « e me suis finalement laissée émouvoir par son message optimiste et j’ai simplement savouré ces petits miracles, je m’en suis nourris et délecté. »

Une réflexion sur “Petits miracles au bureau des objets trouvés – Salvatore Basile

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s