Un élément perturbateur – Olivier Chantraine

D’après lui, Serge n’a pas grand chose pour lui à part sa belle chevelure. Il vit dans un autre monde faisant de lui « Un élément perturbateur ». Certains regrettent déjà de l’avoir rencontré. Que diriez-vous d’apprendre à le connaître? 

Serge Horowitz a une soeur, Anièce  et un frère, François. Très jeune, ils ont perdu leurs parents. Cet évènement douloureux ne va pas pour autant créer une fratrie très proche qui se soutient en toutes circonstances. François les abandonnera pour poursuivre sa vie comme si de rien n’était. L’ambition de la réussite a toujours été son obsession et rien ne doit lui résister. Aujourd’hui il est ministre de l’économie mais ce n’est pas assez. Il veut devenir président de la République. Avoir l’appui du parti c’est bien cependant avoir de l’argent pour faire campagne c’est mieux. Pour cela, il n’hésite pas à faire appel à ces amis pour vendre une entreprise française à des Japonais avec pour but d’avoir des bonus non négligeables. Tout aurait pu bien se passer si Serge ne travaillait pas dans cette entreprise. Un électron libre qui n’a jamais sa langue dans sa poche. Quand les japonais demandent si c’est une bonne affaire. Il ne peut s’empêcher de dire que c’est cher vendu sans pouvoir plus argumenter car il souffre d’aphasie dans des moments de stress. Tout le monde est furieux.

Serge reste tranquille, fidèle à lui-même. Il vit chez sa soeur qui prend soin de lui depuis 20 ans. Elle travaille dans une bibliothèque. Quand il pleut le week-end, chacun prend un livre en buvant un bon café. Lui préfère Jack Kerouac et elle les romans d’amour qui se situent à New-York. Ce confort de vie devait prendre fin à un moment où à un autre. Anièce rencontre l’amour avec un vieux psy qui habite l’immeuble. Serge doit partir et faire face à une solitude qu’il n’a jamais connu. Sa stabilité affective est également fragile car sa collègue, Laura, le met dans tous ces états. Parfois, elle lui fait la tête et d’autres elle se transforme en chatte en chaleur. Il adore ces moments privilégiés comme quand ils font l’amour en vitesse dans la salle de photocopies. Un séjour de trois mois dans le sud de la France, dans un bled paumé, va tout changer. Sacré Serge, il a ouvert encore une fois de trop la bouche. Pour le punir, il va aller dans l’entreprise qui doit être vendu au japonais et va devoir blinder le dossier financier. Laura n’apprécie pas cette mise au placard pour laquelle elle ni est pour rien. Elle va le faire payer assez cher à Serge. De son côté, il va se découvrir et prendre confiance en lui. Alors quand il comprend les manigances de son frère, il sait qu’il ne doit pas garder ça pour lui. Une démarche de rupture qui va le libérer de ces peurs et lui permettre de s’épanouir, enfin.

Olivier Chantraine pour son premier roman a choisi de prendre un anti-héros. Il est brillant, charmant mais préfère s’isoler. Il n’a pas d’amis et ne veut pas s’engager affectivement. Son quotidien se limite à aller au boulot, à la pharmacie et être chez sa soeur. Et quand toutes les bases de vie sont bouleversées, une autre histoire doit commencer à s’écrire. Là se joue le talent de l’imagination de l’auteur. Car malgré le fait que Serge ne soit en premier apport par très intéressant, on s’attache à lui. En plus, le style se veut simple et accessible tout comme le personnage principal. Sans oublier une touche d’humour avec l’opposition entre Serge et le monde de la politique, guindé, menteur et manipulateur. Quand Laura, une femme brillante arrive dans l’histoire et qui tombe sous le charme de Serge, cela paraît improbable. Elle est le symbole de ce monde des apparences et de la compétitivité qui bascule doucement vers plus d’authenticité et de calme. Les amoureux finiront-ils ensemble? La réponse est laissée libre à notre interprétation. Le monde peut-il alors devenir moins fou et plus bienveillant? La réponse dépend de celle que vous avez choisi à la question préalable.

Un roman curieux qu’on lit d’une traite, que l’on apprécie pour son humour et sa causticité.

2 réflexions sur “Un élément perturbateur – Olivier Chantraine

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: La PAL 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s