Irena – Tome 4 – Je suis fier de toi – Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan, David Evrard et Walter

Même après s’être fait torturée, Irena n’a jamais cessé le combat. Aider les autres devient sa seule raison de vivre. Est-il acceptable de faire autrement devant la misère humaine et l’oppression sanguinaire qui sévit ?

Nous sommes toujours à Yad Vashem, au mémorial de la Shoah à Jérusalem où Irena a été reconnue Justes parmi les Justes. Agée maintenant, elle raconte son histoire face à un public attentif. Devant elle, la jeune femme qu’elle a sauvée avec sa petite fille écoutent avec passion. D’ailleurs, la petite fille porte tellement d’attention sur le récit qu’elle n’hésite pas à interrompre Irena pour poser une question. Elle oublie un instant que ce n’est une histoire fictive qu’on lui conte mais bien celle d’Irena quand elle était plus jeune. Une façon délicate de mettre de la légèreté dans une histoire au combien sensible. Car malgré la torture qu’elle avait subie par la Gestapo, elle ne veut pas s’arrêter de résister. Il y a tellement de gens dans la souffrance qu’elle ne peut rester chez elle à ne rien faire. Grâce au réseau de résistance une nouvelle identité lui est proposée. Même si cela lui déchire le cœur de laisser sa mère âgée seule, le combat n’attend pas. Et comme promis, elle ne viendra pas à ces obsèques afin de ne pas être capturé par l’envahisseur. Il faut soutenir, aider, rationner ceux qui se cachent. Et quand, il faut des petites mains pour soigner ceux qui ont combattu pour la liberté, persuadés que les Russes proches de Varsovie allaient les aider. Elle fait partie de celles qui iront prendre soin des blessés car le carnage est sévère : 180 000 civils et 12 000 résistants polonais tués. La rage de vaincre et de vivre l’habite. Rien ne pourra mettre fin à sa témérité et son courage.

Retrouver Irena est un plaisir singulier. Après trois tomes, on s’attache à ce petit bout de femme. Derrière une apparence ordinaire et une attitude simple se trouve une femme d’une bravoure inouïe. Là, où la plupart des gens se cachent et dénoncent leurs voisins en cas de conflit, elle elle choisit de faire partie de celles et ceux qui ont osé dire NON à la haine, à la violence et l’injustice. Des personnes assez exceptionnelles  qui croient en la bonté de l’être humain et en des jours meilleurs. Le duo de scénariste Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël ont trouvé le juste équilibre pour donner vie à ce personnage afin de rester fidèle aux véritables actions d’Iréna Sendlerowa sans jamais tomber dans l’empathie facile et grossière. Ils trouvent le ton adéquat pour en faire quelqu’un d’authentique, à qui l’on a envie de faire confiance. Un exercice difficile d’autant plus qu’il faut aussi penser aux jeunes publics à qui est destinée cette bd. Surtout qu’en parallèle, il faut évoquer l’Histoire, celle des SS, des camps de concentration, des persécutions des juifs, des communistes, des résistants, des artistes… Sans oublier de montrer que tout n’est ni tout blanc, ni tout noir. Ainsi Irena trouve l’aide d’un soldat allemand embrigadé de force. Et pourtant elle doit faire face à la dénonciation par des polonais de polonais hébergeant des juifs. Ce qui fait aussi la force du récit est le travail du dessinateur David Evrard et du coloriste Walter. Le graphisme devient de plus en plus précis, les ambiances plus nuancées, les jeux de couleurs plus subtils  et cela qui nous immergent encore plus dans l’émotion. Un véritable régal pour les yeux que l’on soit un enfant ou un adulte. Le plaisir sera partagé.

Ne passez pas à côté de cette extraordinaire bande dessinée qui combine à merveille la petite et la grande Histoire.

2 réflexions sur “Irena – Tome 4 – Je suis fier de toi – Séverine Tréfouël, Jean-David Morvan, David Evrard et Walter

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s