Une soeur – Bastien Vivès

Après « Last Man« , « Polina« , « Le goût du chlore« , Bastien Vivès revient avec une nouvelle bande dessinée autour des émois de la jeunesse. Dans « Une soeur« , un jeune garçon de 13 ans découvre la sexualité avec une jeune fille plus âgée. Il a de quoi apprécié les vacances. 


4ème de couverture
Antoine, 13 ans, est en vacances en famille dans une maison en bord de mer. Il dessine, chasse le crabe avec son petit frère ,Titi, savoure un été sans histoire, jusqu’à ce que débarque Hélène, 16 ans, qui vient passer quelques jours avec sa mère…
Entre les deux adolescents va bientôt se nouer un attachement singulier.

"Une sœur", page 12


Ce que j’en pense? 
Antoine et sa famille partent en vacances vers L’île aux Moines en Bretagne comme tous les ans. Il aime bien partir même si très vite, il n’y a plus rien à voir et à faire. En plus, son petit frère Titi lui prend beaucoup de son temps. C’est sur le trajet qu’ils apprennent la nouvelle. Sylvie, un amie de la mère vient de faire une fausse couche. Pour reprendre un peu le dessus, elle va venir avec sa fille faire le plein de réconfort. Les adultes restent entre eux tout comme les enfants. Antoine dessine et Titi va à la pêche aux crabes. Ils vont affronter les autres enfants de l’île pas très gentils.

"Une sœur", page 83

Mais l’arrivée de la fille, Hélène, va tout changer pour Antoine. Les premiers émois et les premières réactions biologiques vont s’exprimer. Cette adolescente de 16 ans a une vision plus mature que le jeune enfant. Elle fume, elle boit, va draguer les garçons… Alors embrasser et masturber un jeune garçon, cela ne lui fait pas peur. 

Bastien Vives s’impose encore une fois avec son dessin plein de légèreté où aucun trait n’est en trop. Pas besoin de trop de textes pour exprimer les émotions. D’un trait, le dessinateur sait raconter le ressenti. Et cela débute dès les premières cases avec l’apparition d’Hélène. Une jeune fille qui est en transition entre l’enfance et l’adolescence. Un trouble qui se fait par les moments de silence, les espaces vacants sans texte et la variation dans les noirs et blancs. Le découpage est net et rappelle ce que l’on pourrait voir dans certains films. La maîtrise de la narration et du dessin est vraiment sans appel. Nous voici encore face à une grande réussite de Bastien Vivès qui montre que son talent n’a aucune limite. 

Plongez dans une histoire où le corps, la sexualité, le désir, les pulsions, l’enfance, le passage à l’âge adulte, la mort… sont présents. Vous risquez de prendre vous perdre sur les chemins ou les relations ne sont pas encore très bien établies. Soeur ou premier amour ou les deux? Qu’importe.

L’avis de Mes échappées livresques : « Les premiers émois amoureux sont au cœur de ce superbe roman graphique touchant. Bastien Vivès nous replonge avec justesse et nostalgie dans cette période troublante qu’est l’adolescence. »

"Une sœur", page 24
 
"Une sœur", page 69

Du même auteur
Polina

 

3 réflexions sur “Une soeur – Bastien Vivès

  1. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2017 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel de septembre 2017 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s