La différence invisible – Julie Dachez et Mademoiselle Caroline

En apparence, Marguerite est comme tout le monde. Mais la demoiselle a bien des difficultés à vivre en société avec tout le bruit et le stress que cela engendre. Elle va nous raconter sa différence invisible et comment elle va faire pour aller mieux. Vous voulez savoir comment elle va faire? 


4ème de couverture
Marguerite a 27 ans, en apparence rien ne la distingue des autres. Elle est jolie, vive et intelligente. Elle travaille dans une grande entreprise et vit en couple. Pourtant, elle est différente.
Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée 


Ce que j’en pense? 
Marguerite est comme tout le monde, elle pourrait se fondre dans un groupe. Mais elle ne peut pas. Pourtant, vous pourriez dire qu’elle travaille, qu’elle a un copain, des animaux de compagnie, une passion gourmande pour le chocolat. Cependant, elle ne se sent pas très bien lorsqu’elle doit rencontrer des gens qu’elle ne connaît pas. Tout comme elle ne comprend pas le second degré où a du mal à gérer ces peurs dans des lieux bruyants. Elle a déjà essayé d’en parler à des médecins toutefois chacun à son avis et personne ne l’aide vraiment. Jusqu’au jour où tu vas basculer. Parfois, il suffit de trouver une simple information et tout son univers peut changer. Un chemin long compliqué qui est très bien décrit ici. Car il a fallu prendre un rendez-vous dans un institut spécialisé et il faut attendre une longue période pour avoir un rendez-vous. Puis, il faut de nouveau attendre les résultats. L’aventure ne s’arrête pas ici. Quand on sait ce que l’on a, on doit l’expliquer. De nouveau, les réactions sont diverses et bien souvent négatives. Il faut prendre sur soi et avancer. 

Par chance, il y a des points positifs puisqu’en identifiant son problème, elle a pu rencontrer d’autres gens comme elle. Ainsi, on n’est plus seule face à sa détresse sociale. Le syndrome d’Asperger, peut prendre de nombreuses formes. L’histoire semble vraie puisque c’est ce qu’a ressenti et subi l’auteure Julie Danchez. Pour elle, c’était important de parler de ce qu’elle a subi pour d’une part sensibiliser les septiques et informer les potentiels personnes qui se sentent anormales. Trouver une oreille à l’écoute n’est pas facile. La vie est un combat qu’il faut mener pour se sentir bien. Au final, quelque soit son problème on peut tout faire pour aller mieux. 

Une bande dessinée pleine d’espoir. La différence invisible et les pré-supposés des gens sont un frein mais cela permet aussi de faire le ménage dans l’entourage. On peut avancer en écoutant les autres et en partageant. Le mieux vivre ensemble est possible.

Lire l’avis de Chroniques Littéraires : « Un bel album sur un syndrome méconnu. »

7 réflexions sur “La différence invisible – Julie Dachez et Mademoiselle Caroline

  1. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge lecture 2017 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel d’août | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Bilan culturel de septembre 2017 | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Ma vie d’artiste – Mademoiselle Caroline | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s