Stupeur et tremblements

stupeurs-et-tremblements2 En 2003, Alain Corneau sort son film Stupeur et tremblements avec Sylvie Testut, adapté du roman éponyme d’Amélie Nothomb. Direction le Japon dans une grande entreprise qui accueille une jeune femme belge pour être traduction, mais son destin professionnel va être tout autre.

stupeur_et_tremblements_2002_portrait_w858

Après ces études universitaires, Amélie décide de retourner dans son pays natale pour travailler, qu’elle a du quitté à l’âge de 5 ans, pleins de rêves et d’espoir. En arrivant dans l’entreprise Yumimoto, elle est affectée au service d’une femme splendide, mademoiselle Mori, dont elle tombe sous le charme. D’autant plus lorsqu’elle apprend que son prénom signifie Tempête de neige. Mais pour arriver à un aussi haut niveau, elle a du sacrifier sa vie personnelle et à 29 ans, elle est toujours célibataire. Alors lorsqu’arrive Amélie, elle considère qu’il est hors de question qu’elle puisse faire des tâches plus intéressante qu’elle aussi vite. A partir de ce moment, elle va lui trouver les tâches les plus dégradantes pour finir au nettoyage des toilettes.

stupeur-et-tremblements-06-g

Pour moi, les 414 108 entrées ne sont pas significatives d’une qualité du film. Même si l’histoire est assez fidèle au roman, la dynamique et le comique de certaines scènes ne se retrouvent pas dans le film. Je me suis beaucoup ennuyée même si Sylvie Testud joue remarquablement, ce qui lui a valu d’ailleurs un César de la meilleure actrice en 2004. L’esprit très japonais est très fidèle à la réalité en montrant la soumission à son supérieur, le culte du travail puisqu’il est possible de dormir à l’entreprise et la distanciation vis-à-vis des autres. Mais cela ne suffit pas à en faire un film intéressant, les scènes de travail sont longues et sans grand intérêt.

stupeur-et-tremblements-08-g

Si vous avez lu le roman, gardez cette idée dans l’esprit sans devoir la corrompre par des images. L’adaptation en soi n’est pas mauvaise, mais il manque quelque chose pour qu’elle soit géniale ou exceptionnelle. Alors autant passer son chemin pour découvrir de biens meilleurs films.

Lire mon avis sur le roman

2 réflexions sur “Stupeur et tremblements

  1. Pingback: Challenge Un livre – Un film | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s