Pierre après pierre, la cathédrale – Brigitte Gandiol-Coppin et Dominique Thibault

61+XrYLmBbL._SL500_SY344_BO1,204,203,200_4ème de couverture
La cathédrale est l’église où siège un évêque. Écrin de pierre et de verre où les foules se rassemblent pour prier et chanter leur foi chrétienne. La cathédrale domine la ville ; pour la construire, il faut rassembler beaucoup d’argent, faire appel à tous les corps de métier. C’est le chef-d’œuvre des compagnons bâtisseurs.

Capture d’écran 2015-01-09 à 18.39.20

 

 

Les cathédrales se construisent en Europe et cela nécessite des savoir faire et de l’argent. Comment et pourquoi s’imposent-elles? Comment les villes s’organisent-elles? Comment l’argent est-il récolté?

Ces grands monuments appartiennent en France à l’Etat et dans ces pierres raisonnent l’histoire. Ce petit livre permet de comprendre de façon clair et simple comment on part de l’idée jusqu’à l’édification de la cathédrale. La construction de l’ensemble des bâtiments commence au Moyen Age à partir du 12ème siècle pour devenir le siège de l’évêché. Le Chapitre qui est une assemblée des prêtres et des chanoines qui entourent l’évêque, est responsable des finances. Il fait lever des impôts particuliers, va demander un soutien aux bourgeois et aux nobles.

Pour ce qui concerne la construction, le Chapitre choisit un architecte ou un maître d’oeuvre qui va venir avec ses maçons. Ce dernier s’inspire de ce qui a été fait et en profite pour créer et innover, ce qui explique les dissemblances entres toutes les bâtisses. En plus, il y avait de concurrence car chacun voulait faire encore plus beau, encore plus haut que son prédécesseur. L’architecte de la cathédrale de Beauvais souhaitait élever une voûte à 48 mètres de hauteur mais elle s’est écroulée et n’a jamais été achevée.

D’autres informations nous sont communiquées permettant de comprendre l’ampleur d’un tel projet. J’ai appris énormément de choses très enrichissantes qui m’a donné très envie de poursuivre ma connaissance autour de la construction, des particularités, de l’Histoire…. Bref, un livre intéressant qui ouvre la porte de la curiosité.

Une réflexion sur “Pierre après pierre, la cathédrale – Brigitte Gandiol-Coppin et Dominique Thibault

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s