Barakamon – Tome 4 – Satsuki Yoshindo

barakamon-tome-44ème de couverture
A peine installé dans sa nouvelle résidence, Seishû tombe nez à nez avec la petite Naru, une gamine du village qui le prend en affection et ne tarde pas à lui présenter tous ses amis… Au fur et à mesure des rencontres, le calligraphe retrouve peu à peu l’inspiration, seulement voilà : il ne finit que deuxième au concours suivant ! Complètement dépité, il recommence à broyer du noir. Heureusement, l’enthousiasme de Naru et les conseils avisés d’une ancienne du village vont lui permettre de repartir de l’avant…

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Seishû a survécu au typhon qui a ravagé les appareils électronique de sa maison, surtout son ordinateur. Il doit se rendre au coeur du village pour contacter son ami Kawafuji afin qu’il lui en renvoie un neuf. Il apprend à ce moment qu’il va devoir participer à nouveau à un concours de calligraphie et qu’il va devoir se concentrer sur son art. Une bonne raison de s’inspirer de ce qui l’entoure et de ce qui l’accapare.

En effet, il ne peut jamais être tout seul tranquille chez lui, encore moins pendant les vacances scolaires. Les enfants des plus petits au plus grands sont présents même à son réveil sur son lit. Cela l’exaspère un peu il faut dire. Mais en fin de compte, il les adore ces jeunes qui lui donne un coup d’énergie et le libère doucement de ces peurs. Naru est tous le temps collée à lui et a toujours des idées plus farfelues les unes que les autres. Sa proximité avec l’enfant, va l’emmener à partager la fête des morts avec elle en vaillant sur le tombeau de sa grand-mère.

On découvre un peu plus les habitants de l’île qui s’attache au maître très maladroit et qui a du mal avec la nature. Au bois de trois mois, il se sent bien sur cette île coupée du monde avec des gens adorables et très gentils. De plus, il se rend compte lui même que son art évolue en positif dans la pratique. Il va même peindre de façon un peu forcée la coque d’un bateau avec la compagnie des turbulents enfants. La peur de tâcher, de dépasser commence à s’évanouir car il en est nécessaire pour libérer sa créativité.

Encore une histoire très sympathique qui se dévore tout simplement. J’adore cette plongée insulaire à la découverte d’une nouvelle culture et de personnages sympathiques et attachants. Il ne me reste plus qu’à lire la suite pour retourner en immersion dans l’art et l’amitié.

Les autres tomes lus
Barakamon – Tome 1 – Satsuki Yoshino
Barakamon – Tome 2 – Satsuki Yoshino
Barakamon – Tome 3 – Satsuki Yoshino

Une réflexion sur “Barakamon – Tome 4 – Satsuki Yoshindo

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s