Louis José Houde – Le grand Point Virgule

houdeV2

Direction le grand Point Virgule pour découvrir Louis-José Houde, un artiste canadien de passage sur la capitale. Le choix c’est fait au hasard, et le hasard fait parfois très bien les choses.

Le Point Virgule a racheté une salle de cinéma du Pathé Gaumont à Montparnasse pour y installer deux nouvelles salles. En effet, on peut être plus de personnes dans les deux salles, mais le confort reste rudimentaire. Heureusement, que sur les sièges, même si on ne peut mettre que la moitié d’une fesse, le spectacle nous fait oublié cela.

Louis-José arrive sur scène, un petit bonhomme, mal rasé, les paupières tombantes, des yeux noirs dont l’un dit souvent merde à l’autre. Un petit charme à la québécoise pourrions nous dire. Il ouvre la bouche, il se présente et à partir de ce moment, je n’ai pas arrêté de rire. Il faut dire que son accent ajouter un petit plus aussi. Il nous raconte sa vie au pays des chiens de traineau, de ces voyages, de sa famille, de réflexions sur la vie…
« Pourquoi les gâteaux mous deviennent durs et les gâteaux durs deviennent mous?  »

L’ambiance était vraiment au rendez-vous car certains homologues hurlaient d’encouragement. Leurs rires se mêlaient à ceux des autochones. Les sourires fleurissaient dans toute la salle, et certains tout comme moi avaient un mouchoir dans la main, pour ressuyer les larmes de rires qui coulaient. Parfois, pendant un spectacle je regarde les autres et le partage de ce moment « d’euphorie » rassure. Un moment de bonheur éphémère partagé avec des inconnus. Que c’est bon.

Devant moi, deux vieux, pas un seul rire. Si juste à un seul. Louis-José explique qu’il participait à une émission à la radio de Druker. Ce dernier fait une blague avant la pub, en disant « femme à lunette, femme… » sans finir sa phrase. C’est alors pendant que les réclames passent, qu’il demande plus d’explication. Il lui dit qu’en France on dit « Femme à lunette, femme à quequette ». Il trouve cette expression absurde. Et les deux vieux devant rigolent, peut-être cela a du leur rappeler les blagues de Bouvard.

Sinon, vraiment un excellent moment. C’est lorsqu’on voit de si bon spectacle, que l’on se rend compte que beaucoup on encore du chemin à faire. Alors si vraiment vous voulez rire, partez direction le Grand Point Virgule, vous serez conquis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s