Les combustibles – Amélie Nothomb

imgres-2

Les combustibles
Auteure : Amélie Nothomb
Editeur : Le livre de poche
Nombre de pages : 89
Genre : Pièce de théâtre
Publication : 1994

 En pleine guerre dans une ville assiégée, je suis la vie de trois personnages, que j’imagine très bien dans un ghetto d’Europe de l’Est pendant la seconde guerre mondiale. Ils vivent ensemble dans l’appartement du professeur contraint par les bombardements extérieurs. Daniel et Marina sont amoureux et viennent de l’université. Leur vrai problème? Le grand froid qui règne et comment résoudre ce problème, surtout après avoir brûlé le mobilier. Il reste les livres, mais comment choisir ceux que l’on doit choisir en premier?

« La formulation habituelle en est : « Quel livre emmèneriez-vous sur une île déserte? » Interrogation que j’ai toujours trouvée un peu stupide, car absurde : si le métier de professeur d’université devait offrir, en prime, un voyage sur une île déserte, ça se saurait. Mais, posée à l’envers, la question devient essentielle : quels livres auriez-vous le moins de scrupules à détruire? Sans la guerre, je n’aurais jamais envisagé cette hypothèse. »

Daniel change de petite copine tous les ans et son poste d’assistant de professeur l’aide à faire des repérages. Il a choisi Marina, mais il s’est mis à l’aimer à moins que la condition de guerre l’a aidé. La destruction de la cité universitaire, pousse la demoiselle à venir habiter avec le professeur et Daniel. Elle n’arrête pas de se plaindre du froid, elle est l’initiatrice du brûlage de livres. Daniel va encore à l’université, même si chaque sortie à l’extérieur est un vrai danger de mort. Le chauffage est en marche et le fait de se coller au mur permet de garder de la chaleur, si rare à l’extérieur. Ils brûlent tous les livres de la bibliothèque du professeur en pesant la valeur de certains ouvrages, aux références imaginaires.

 

De débats sur la valeur d’un ouvrage à celui de la raison sur l’état d’être humain, ils se disputent et moi je m’ennuie. Que de noirceur encore que nous livre Amélie Nothomb qui ne voir que la vie en noir. Quel avenir pour eux? Aucun, et chacun par conséquent en choisi sa fin. Cela nous renvoie à notre condition humaine, que deviendrons nous dans une situation semblable? Et à la question, « qu’elle livre mériterait d’être sauvé? », pas ce livre. D’ailleurs, cela va faire ma troisième lecture sur 10 ans environ, la décision est prise, il va quitter ma bibliothèque vers un nouveau propriétaire inconnu. La question devient, qu’elles sont les livres que j’ai vraiment envie de garder dans ma bibliothèque.

Ce qu’en dit la presse
Marianne Payot – Lire : Et Amélie Nothomb de jouer la littérature comme elle jouerait avec le feu, d’incendier avec un malin plaisir ce qu’elle aime le plus au monde, les livres. Un nouvelle assassinat de sang-froid superbement maîtrisé. 

challenge-2

5 réflexions sur “Les combustibles – Amélie Nothomb

  1. Pingback: Challenge ABC critiques 2012-2013 « 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge 100 livres en 2013 « 22h05 rue des Dames

  3. Je n’ai jamais pu lire un livre de la dame au chapeau en entier, ils me tombent des mains dès la vingtième page, donc !!! 😉 Ne les brûle pas tes livres, malheureuse, donne-les, au pire ! 😆

  4. Pingback: Stupeur et tremblements – Amélie Nothomb | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s