A sign of affection – Tome 4 – Suu Morishita

L’amour est une chose bien étrange. Yuki le sait bien puisqu’elle découvre la force de ces émotions. Arrivera t’elle à mieux gérer les palpitations de son coeur?

4e de couverture
Itsuomi est rentré de son voyage à l’étranger et à cette occasion, Yuki et lui se sont avoué leurs sentiments. Les deux jeunes adultes décident alors de se mettre en couple, malgré l’avis de certaines personnes de leur entourage. Ravi, Itsuomi décide alors de présenter celle qu’il aime à Shin, un de ses amis de longue date. Comment se passera cette rencontre ?

Mon avis
Suu Morishita décide de raconter une histoire d’amour entre Itsuomi et Yuki. Un jeune et séduisant jeune homme qui sort avec une jolie demoiselle sourde. Mais on a des difficultés à cerner les intentions du jeune homme. S’amuse t’il avec les émotions d’une fille totalement naïve côté affectif et qui est singulière avec sa surdité? Ou est-il vraiment sincère sur ce qu’il ressent? On n’en sait vraiment rien. Il la présente à un ami. La rencontre est étrange surtout qu’elle est exclue des échanges. Le sujet de discussion tourne autour d’une copine amoureuse de lui. Shin doit préparer la nénette à la nouvelle et cela tombe bien, car lui est amoureux d’elle. Oshi s’inquiète aussi car il ne veut que personne ne blesse l’élue de son coeur. Il ne craint pas de demander des comptes au beau gosse. Les enjeux sont importants. Des triangles amoureux pointent le bout de leur nez. Le récit s’intéresse aussi à un autre couple en devenir avec Rin et Kyôya. Ils apprennent aussi à se connaître et ose parler de ce qu’ils ressentent. Les mangakas explorent tous les ressorts du genre pour satisfaire l’ensemble de son lectorat. Contrairement à beaucoup d’autres récits, on voit des gestes pleins d’attention et des baisers (assez chaste). Le stade de « je t’effleure la main » a été un peu dépassé. Itsuomi le fait toujours avec l’accord de sa partenaire. Il est à l’écoute. La langue des signes prend moins de place bien qu’elle reste un fil conducteur. On voit toujours quelques scènes avec des signes en gros plans et le rapport à la langue selon les situations. La famille de Yuki n’a pas fait l’effort de l’apprendre. Une amie de Yuki oralise et signe en même temps. Des entendants apprennent des mots pour échanger avec des sourds. Les situations sont multiples. Cela permet de réfléchir à la langue en France. La LSF est reconnue et autorisée au niveau de l’état. De plus en plus d’institutions proposent la formation et elle est suivie majoritaire par des entendants. Est-ce une forme de reconnaissance? La lecture se fait simplement et gentiment. Espérons toutefois que le récit ne va pas trop s’étendre en longueur juste pour faire des tomes.

Une suite qui souligne l’évolution d’un couple apprenant à se connaître et à s’aimer. Mais est-ce réel ou une machination?

L’avis Les Voyages de Ly : « Cette série représente ce qu’on veut et qu’on a besoin de voir, et en plus elle nous en apprend plus sur le handicap de Yuki. Akata pour prolonger l’expérience le fait d’abord dans la façon de mettre la police y compris à certains
moments des mots à l’envers. « 

L’avis Les Blablas de Tachan : « Vous l’aurez compris, on frôle, frôle, le coup de coeur avec ce tome juste parfait en terme de romance. Il a complètement fait palpiter mon coeur. Il m’a émue par sa douceur et sa bienveillance. Il m’a touchée par l’importance de l’écoute de l’autre et du consentement qu’il transmet. « 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s