Vive la marée! – Pascal Rabaté et David Prudhomme

Les vacances ne sont jamais vraiment des périodes de quiétude. Il faut affronter les foules, le bruit, le coût plus cher… Mais peut-on se passer de faire une coupure de son quotidien dans un ailleurs?

4e de couverture
Madame enfile son maillot à l’abri de sa serviette avant de se faire bronzer « seins nus ou pas seins nus ? Allez, seins nus. » Monsieur prépare son matériel de pêche tel un guerrier conquérant. Les enfants sont déjà dans l’eau, le chien à leur trousse, au matin on pense au repas du soir sans oublier de prévoir une case apéro. La plage est un formidable terrain de jeux où « les adultes rêvent et restent les enfants qu’ils ont toujours été », un observatoire de la trivialité humaine dans son plus simple appareil – ou presque. Prudhomme et Rabaté sont allés eux aussi à la mer. Avec un grand souci du détail, ils orchestrent un ballet d’estivants en déroulant autant de figures typiques. Un portrait chorale drôle, tendre, qui gratte à peine. Comme du sable dans les sandales.

Mon avis
Il est bien rare que le thème des vacances soit abordé dans la bande dessinée. Cela fait longtemps que Pascal Rabaté et David Prudhomme font fi des règles classiques. Les deux créatifs se sont affirmés depuis des années en laissant leur imaginaire et leur talent s’exprimer sur ce qu’ils veulent. Pourquoi ne pas traiter un sujet que tout chacun à expérimenter à un moment dans sa vie? Que cela ne tienne car il y en a des choses à dire. Qui ne se reconnaîtra pas un peu dans la problématique de faire ces valises? d’hésiter entre la voiture ou le train? de savoir quelle place choisir sur la plage? où trouver les produits frais les moins chers sur place? ou même savoir comment gérer la belle-famille? Tout est bien amené avec des gens qui se croisent. C’est très ingénieux et très réaliste. Ni le dessin et ni le texte n’ont été négligés. On s’amuse autant des petites phrases piquantes que des attitudes des vacanciers. Les vieux qui lancent des regards vicieux et libidineux aux jeunes filles. Les femmes veulent bronzer à tout prix quitte à totalement cramer. Les enfants s’inventent des aventures incroyables. On sourit, on rit et s’amuse. La fiction n’est tellement pas loin de la réalité que cela trouble un peu. Le quotidien de l’été peut être aussi un théâtre de comédie dont nous sommes un témoin privilégié.

Vous n’avez pas prévu de partir en vacances cet été? Vous avez trouvé la bd qui vous donne bien raison.

L’avis Mes échappées livresques : « Cette succession de personnages est plaisant au départ mais cela est vite devenu lassant pour ma part. Malgré tout, ce livre est original car il fourmille de clichés et on y retrouve tous les vacanciers typiques de ceux que nous pouvons croisons à la plage. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s