L’appel des montagnes – Tome 1 – Tetsuo Utsugi

Comment résister à l’appel des montagnes? Apparemment ce n’est pas si difficile car le club d’alpinisme manque d’adhérents. Alors quand des jeunes filles viennent par hasard, elles vont être accueillies avec beaucoup d’enthousiasme.

4e de couverture
Kanada, Kusaba et Kuroki sont trois étudiants férus de montagne, mais surtout, les seuls membres du club d’alpinisme de leur université.
Il va donc falloir trouver de nouveaux membres, même novices, sinon le club fermera.
Heureusement, trois nouvelles recrues se présentent à eux pour découvrir ce sport en pleine nature.

Mon avis
Au Japon, il existe une multitude de publications sur des sujets extrêmement divers comme le quotidien d’une boulangerie ou d’un marchand de vin. Donc on ne s’étonne pas de trouver une série sur une association universitaire spécialisée dans la randonnée et l’escalade des montagnes. Tetsuo Utsugi introduit le contexte dans ce premier tome avec la structure qui risque de péricliter si elle n’accueille pas de nouveaux adhérents. Mais comment faire pour convaincre des inconnus du plaisir ressenti à faire de la marche et conquérir une montagne? Par chance, trois demoiselles viennent dans leur local afin d’avoir des informations. Pas le choix, il faut les convaincre de s’inscrire. La première expédition doit être une vraie expérience les incitant à rester. Bien entendu, c’est difficile pour elle surtout qu’il pleut. Les trois anciens vont tout faire pour leur offrir des bons souvenirs. Une aventure poussant les adorables jeunes filles à prendre conscience de leur potentiel, la camaraderie et l’entraide dans l’adversité. Progressivement, une notion de complicité apparaît. Cela se renforce avec le rafistolage du matériel de base pour débuter de nouvelles péripéties. Le manga alterne entre les novices et l’expérience des autres. Le lecteur peut ainsi admirer la beauté et la force de la nature. On admire un autre paysage du Japon, assez peu représenté. Et aussi la force des individus à aller les découvrir ce qui demande de la volonté, un mental fort et de la force physique. Il est même possible de mourir pour les plus intrépides. On aura le droit à des gros plans sur les bras de la cheffe de file. Un début assez persuasif pour continuer la lecture.

Que l’on soit passionnée de randonnée ou d’alpinisme, on se laisse porter par ces adeptes de la nature. Une beauté fragile qui rend addicte jusqu’à en risquer sa vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s