Une farouche liberté. Gisèle Halimi la cause des femmes – Annick Cojean, Sophie Couturier, Sandrine Revel et Myriam Lavialle

L’injustice est là présente partout. Lutter contre demande beaucoup de courage et de volonté. Gisèle Halimi fait partie de ces femmes qui ont osé monter au front prête à tout affronter.

4e de couverture
L’enfance en Tunisie, le refus d’un destin assigné par son genre et son rêve de devenir avocate, la défense indéfectible des militants des indépendances tunisienne et algérienne soumis à la torture, l’association Choisir la cause des femmes, et, bien sûr, les combats pour le droit à l’avortement, la répression du viol, la parité. Gisèle Halimi, c’est tout cela et bien davantage.
C’est une vie de combats, de passion et d’engagement au service de la justice et de la cause des femmes. Et jusqu’à son dernier souffle, une volonté intacte de transmettre aux nouvelles générations le flambeau de la révolte.

Mon avis
Il y a des femmes exceptionnelles et très inspirantes. Gisèle Halimi fait parti de ces personnalités incroyables qui ont fait changer les choses. Elle est née dans une famille très religieuse ce qui implique qu’elle doit servir les hommes. Les garçons sont les rois et les femmes doivent les servir comme telle. Quand la petite Gisèle demandait pourquoi à sa mère? La seule réponse dont elle avait le droit est c’est comme ça. Elle s’y refusait. Ils ont des mains ces frères pour faire leur lit, la vaisselle, éplucher les légumes… Alors elle a décidé de s’opposer à la tradition, aux impératifs culturels et à la règle des hommes. Très vite, elle a compris que le savoir et le pouvoir. Alors, elle a étudier avec fougue et passion jusqu’à devenir une des meilleures avocates de Tunisie et de France. Donc à chaque fois qu’il y a des injustices, elle répond présente. Qu’importe qui est en face, l’armée française, les intégristes, des violeurs, des politiques… elle dégaine sa verve et le droit. Elle s’entoure des personnes volontaires comme elle et influentes. Grâce à tout le soutien qui la pousse à toujours aller plus loin, elle fait des étincelles. En donnant la parole à des femmes ayant avortés et violés, elle bouscule la société puritaine et patriarchale. Ces messieurs font des lois pour maîtriser le corps des femmes et les criminaliser si elles sortent des clous. Par conséquent, il faut changer les lois pour légaliser l’IVG, la contraception, l’égalité salariale… Elle y est arrivée. Quel parcours extraordinaire avec au combien de gens formidables. Ce genre de récit de vie véridique donne envie de croire en des lendemains meilleurs. La montée du populisme a tendance à montrer un avenir bien sombre où seule la haine à sa place. Est-il possible de mener un combat contre l’obscurantisme? Une femme si inspirante peut nous faire croire que oui. Baisser les bras, n’est-ce pas leur donner raison? Il faut poursuivre la lutte pour le droit des femmes. En 2021, 34 300 viols ont été enregistrés soit une hausse de 32% par rapport à 2020. Le constat est identique pour les féminicides. C’est à chacune de dire NON et encore NON et encore NON. Faire raisonner des voies pour que les lois soient appliqués sans discrimination et sans préjugé. Voilà une bande dessinée à offrir, à partager, à ranger dans sa bibliothèque, à recommander à des bibliothèques scolaires, des médiathèques… Et surtout inciter à des échanges pour éveiller des consciences pour aujourd’hui et demain.

Une bande dessinée percutante, audacieuse et terriblement inspirante à offrir à toutes les femmes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s