Le bateau de Thésée – Tome 10 – Toshiya Higashimoto

C’est la fête de l’école et le pire doit arriver. Shin et son père vont tout faire pour éviter que le pire arrive. Peuvent-ils tout prévoir?

4e de couverture
De retour en 1989, Shin et son père voient arriver le fameux jour du meurtre de masse. Toute la journée, ils vont chercher où le tueur se cache et a dissimulé le poison qu’il espère verser dans le goûter des enfants.

Réussissant à déjouer le plan machiavélique du serial killer, ils pensent être sortis d’affaire. Mais le tueur, furieux d’avoir vu son plan déjoué, décide de se venger.

Mon avis
Le dernier tome se faisait attendre. Qu’allait-il nous révéler? Aucun doute que tout allait bien se terminer. Mais comment Toshiya Higashimoto allait-il faire pour construire son happy-end? Surtout que Shin et Kato ont traversé ensemble le passé. Le stratège meurtrier n’a qu’un seul objectif depuis tout ce temps. On ne s’en était pas du tout douté. Un gamin amoureux n’est-il pas prêt à n’importe quoi pour conquérir sa belle? Et s’il faut tuer des gens pour ça, pourquoi s’en passer? En plus, chacun à ces loisirs dans la vie, donc rien d’étonnant qu’il apprécie la torture. Shin veut espérer un futur heureux tout comme pour sa famille ainsi que tous les enfants du village. Lui aussi il est prêt à tout pour l’amour. Kato va brouiller les pistes mais Shin créé un retournement de situation. Le mangaka a fait disparaître cette sensation malsaine et malveillante. La joie de vivre n’est pas au rendez-vous non plus. Parfois, il est temps de tout faire pour arrêter l’accumulation des cadavres. Par chance, il y a des preuves qui ne permet aucun doute. Pas le temps de souffler dans cette lecture. Les pages se tournent avec l’espoir d’un retour à la normale. On n’aurait pas pu apprécier une autre fin sans la notion de justice rendue. Il reste une porte ouverte pour une éventuelle suite. Est-ce que si l’on est un tueur enfant on ne le reste pas toute sa vie? La famille de Shin a pu continuer à être une famille ordinaire. Le stress peut maintenant partir. Toutes les réponses ont été données.

Un tome qui clôture parfaitement la série et qui ne ménage pas le lecteur.

L’avis Les Blablas de Tachan : « C’est aussi une très belle histoire d’amour familial, une histoire puissante dénonçant le rôle des médias et le poids des rumeurs dans les faits divers. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s