Le bateau de Thésée – Tome 7 – Toshiya Higashimoto

On se rapproche de plus en plus de l’identité du tueur. Plus d’une personne connaît le vrai coupable et pourtant un innocent reste enfermé en prison. Qui peut se cacher derrière tout ces massacres?

4e de couverture
Shin a enfin réussi à entrer en contact avec Kiko Sasaki, une ancienne villageoise d’Oto Usu, qui affirme détenir des informations susceptibles de disculper Bungo Sano. Mais alors que le jeune homme est sur le chemin de Hakodate pour rencontrer ce témoin-clé, il se fait doubler par Satsuki Kimura, l’ancienne institutrice du village, devenue mère adoptive de Mikio. En effet, curieuse de connaître la teneur du témoignage de Kiko, Satsuki s’est rendue chez cette dernière à l’improviste en compagnie de Suzu. Mais en apprenant que Kiko connaît la véritable identité du serial killer qui a sévi à Oto Usu, Satsuki presse Suzu de faire un choix d’une extrême cruauté. Shin sera-t-il capable d’empêcher un nouveau drame ?

Mon avis
Shin ne baisse pas les bras par rapport à sa mission pour comprendre ce qui se cache derrière ces meurtres. Il sait qu’il va avoir des informations complémentaires qui pourraient tout changer. Seulement une personne possède les réponses et fait en sorte de garder les secrets. Suzu doit faire face à sa belle-mère qui est une femme odieuse. Tuer des gens ne l’effraie pas le moindre du monde. Sa cruauté est marquée sur son visage. Son rôle commence à s’affirmer. Suzu peut-elle garder l’enfant de celui qui est à l’origine de tout ça? Si un jour la vérité éclate, pourra t’elle protéger sa progéniture des médias et de la honte qui va tomber sur elle? Kiko Sasaki, la mère du défunt Tsubasa qui avait enlevé la petite Akane, méritait-elle de mourir ainsi? Un nom se fait entendre. Le lecteur lui n’a pas la donnée. Il suppute uniquement. Yuki est de nouveau sur l’affaire en tant que journaliste. Quelque chose l’a lie à Shin. Le passé arrive tout de même à conserver une partie sentimentale de l’autre réalité. A ce contexte, Toshiya Higashimoto rajoute une nouvelle trame dramaturgique car des morts sont prévus à l’hommage pour la mémoire de ce drame. Shin va affronter l’individu responsable. Le suspens se ressent lorsqu’on tourne les pages. On sent bien qu’il y a quelque chose de malaisant. Les dessins torturés, le cyanure de potassium, l’horreur des assassinats… tout cela crée un climat qui met le lecteur assez inconfortable. La page de fin permet à un frisson de nous traverser. Qui peut avoir des globules d’oeil dans la main et en être fier?

Un tome assez glaçant qui nous donne envie de nous rapprocher de la fin.

L’avis Les Blablas de Tachan : « Ce titre est donc assez fascinant dans la façon dont l’auteur parvient à rendre son récit archi classique et plein de failles passionnant à lire. »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s