Monet – Nomade de la lumière – Efa et Salva Rubio

A l’évocation du nom de Monet vient en mémoire des toiles pleines de lumière. Toutefois, est-ce que tout le monde connaît le parcours de cet artiste hors pair? Efa et Rubio vont nous guider sur le chemin de la connaissance.

4e de couverture
Du Salon des Refusés au mouvement des Impressionnistes, de jeune peintre désargenté à grand bourgeois tutoyant les huiles, du mari à l’amant… la vie de Claude Monet fut pour le moins plurielle. Chef de file, à son coeur défendant, d’un mouvement qui bouleversa la vision de la peinture au XIXe siècle, l’homme n’est finalement resté fidèle qu’à une seule quête : celle de la lumière absolue, qui viendrait éclairer toute son oeuvre de sa perfection.
Salva Rubio et Ricard Efa nous racontent aujourd’hui les aléas de cette recherche, dont Monet paya le prix autant qu’il l’encaissa, à travers un somptueux roman graphique.

Mon avis
Il suffit d’aller au musée d’Orsay dans la galerie des impressionnistes ou au musée de l’Orangerie dans la salle des Nymphéas pour voir le succès pour Monet et ces contemporain. Une reconnaissance très tardive qui lui a permis de faire de sa vie un rêve. Pour pouvoir s’en rendre compte rien de tel que découvrir la vie de Monet. Vouloir être un artiste n’est jamais très bien accepté dans une famille. D’autant plus quand on est censé reprendre le commerce du paternel. Mais quand tout vous pousse à suivre une voie, il faut se donner les moyens de réussir. Et quand on a des gens prêts à vous donner de l’argent sans contrepartie c’est encore mieux. Entre les coups de pinceaux et les coups de reins, les situations financières et amoureuses évoluent. Les dettes n’arrêtent jamais de s’accumuler jusqu’à la reconnaissance totale par ces paires et les commanditaires. Là, il pourra s’acheter la maison de ces rêves et faire le jardin avec un plan d’eau et un pont. Toutes les sources sont réunis au même endroit. Salva Rubio retrace avec précision les grands moments de la vie de l’artiste aussi bien les échecs que les réussites. Il n’oublie de mettre le contexte politique et social de la France au 19è. Il souligne les conditions encore plus difficile de la femme qui doit se débrouiller pour avorter tout en gérant le logis, les repas, le chauffage.. Avoir beaucoup d’enfants pour les plonger dans la pauvreté n’est pas un souhait des parents. Même si Clémenceau reste peu présent, il est là comme les amis avec Bazille, Pissaro, Renoir… Le scénariste a du faire des choix pour éviter de devoir faire plus de 200 pages. Par exemple, il passe rapidement sur la difficulté de récupérer les huit panneaux pour le musée, récupérés à la suite du décès du peintre. Même constat pour les problèmes de vue du peintre qui lui a permis de peindre autrement avec d’autres couleurs. Il a accepté de faire opérer d’un oeil pour être certain de ne pas devenir aveugle. Il a été un patient détestable aussi bien avec ces amis que son médecin. Après, c’est au lecteur d’aller plus loin pour connaître encore mieux l’homme derrière le peintre. Côté couleur et graphisme, Efa a du prendre beaucoup de plaisir à jouer sur un dessin réaliste et des représentations innovantes pour l’époque. Un double jeu très bien interprété qui va ravir aussi bien les néophytes que les adeptes. Surtout qu’il réalise à la fin de l’ouvrage un récapitulatif des œuvres entre adaptation et réalité. Afin de donner une légitimité à la publication, rien de tel qu’une préface écrite par Hugues Gall, directeur de la fondation Claude Monet et du musée de Giverny. Comment résister à la lecture après ça? On ne peut pas. Le duo d’artiste à réaliser un vrai travail aussi bien sur le fond et la forme qui permet de porter un autre regard sur l’art et d’aller aussi au musée.

Une bande dessinée captivante qui incite à trouver d’autres du même genre pour rencontrer tous les artistes cités.

2 réflexions sur “Monet – Nomade de la lumière – Efa et Salva Rubio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s