Perfect world – Tome 5 – Rie Aruga

Vivre en couple n’est pas toujours facile. Mais quand la question du handicap se pose, la difficulté est encore plus présente. Est-ce possible d’être heureux en étant différent?

4e de couverture
Kawana est retournée à Matsumoto, renonçant autant à son amour qu’à sa carrière. Avec la distance qui la sépare désormais d’Ayukawa, leur rupture semble plus que jamais irrémédiable. Chacun, de son côté, commence alors une nouvelle vie. Mais le destin pourrait bien les amener à se croiser à nouveau…

Mon avis
Rie Aruga a décidé le temps d’un tome d’aller ranger les mouchoirs. C’est fini, pour un court moment, d’avoir des séances d’apitoiement. On respire un peu d’aborder un peu autre chose. Les deux personnages principaux décident de reprendre leur vie en main. Kawana continue de partager des moments avec Koré-éda. Ils coucheront même ensemble. Ayukawa et Nagasawa eux aussi passeront à l’étape supérieur. Une dimension positive semble prendre le dessus. La mangaka n’oublie ni l’aspect du handicap ni de l’histoire d’amour. Elle se focalise sur un autre couple où le fauteuil roulant est un sujet de préoccupation. Cela va même plus loin car la femme est atteinte d’une maladie dégénérative et va bientôt mourir. Trouver un logement adapté est une gageure. Une vision réaliste de la société japonaise qui exclut toute forme de handicap. On rejette sous toutes ces formes la différence. D’ailleurs, plusieurs membres des familles demandent à que Kawana quitte son copain car pas dans la norme. Une réaction qui semble très extrême pourtant. Le couple sur lequel se focalise le récit montre bien cette stigmatisation. Et avec derrière son flot de doute sur la pression que l’on fait porter à l’être que l’on aime. Faut-il le quitter pour qu’il puisse être heureux? Bien entendu, cela fait écho à la trame principale. Est-il possible d’être heureux avec une personne handicapée? La réponse se trouve dans une courte aventure où une jeune fille en fauteuil se marie. L’héroïne veut y croire et va soutenir un ami. Pourra t’elle ces émotions au placard? La suite nous le dira mais il y a de grandes chances que l’on retrouve la pleurnicheuse d’avant.

Un tome un peu différent et moins dans l’apitoiement. Cela va durer combien de temps?

L’avis Les voyages de Ly : « Bref, un très bon manga à lire et à relire. Mais attention, vos larmes pourraient bien couler, et/ou votre coeur se serré. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s