Pénouche – Anne Schmauch, Pénélope Boeuf et Joëlle Dreidemy

Le quotidien d’une jeune adulte n’est pas toujours de grand repos. Pénouche doit penser aussi bien à payer son loyer que de se trouver un copain. Difficile de savoir dans quel domaine mettre le plus d’énergie.

Quel plaisir de vivre dans la capitale. On peut y faire tellement de choses. Seulement pour profiter pleinement du champ des possibles, l’argent est indispensable. Même si Pénouche rêve secrètement d’en gagner sans avoir trop à agir voir même gagner directement un gros lot. Pourtant le hasard ne semble pas lui offrir ces deux possibilités. Il faut chercher des alternatives qui n’exigent pas de refaire un cv. Heureusement, elle peut compter sur ces amis en or. Ils lui proposent toujours des options auxquelles personne n’aurait pensé. Et comme bientôt elle fête ces 25 ans, c’est l’occasion d’avoir de géniaux cadeaux. Sous-louer son appartement lui permettra de faire rentrer de quoi payer son loyer. Pendant ce temps, elle squatte chez ces parents. Son meilleur pote lui donne un jeton magique. Quand tu vas à la machine à sucrerie sur le quai d’une gare, contre le jeton tu as tout son contenu. Quel pied pour la gourmande héroïne des temps modernes. Sa soeur lui soumet un deal. Si elle arrive à ne pas tuer son nouvel animal de compagnie, un poisson rouge, sous une semaine, elle lui règle son loyer pour le mois. Entre temps de ces aventures, elle rencontre de très séduisants jeune hommes. Malheureusement à chaque fois cela tourne en jus de boudin. Cela est surement à l’absence de culotte porte bonheur. Pourtant, un proche est épris d’elle. Seulement voilà, il n’a rien d’un Appolon. Malgré l’apriori sur le travail, elle en trouve un à sa mesure. Qui n’a jamais espèrer de devenir Cornich’ Girl? Tout le monde n’est pas capable d’être la digne représentante des cornichons.

Quand on regarde la couverture, on pourrait que c’est une bande dessinée pour adolescentes. Et pendant la lecture, on pourrait se demander aussi. En effet, Pénouche a bien 25 ans mais est-ce qu’une ado de 16/18 ans se comporterait différemment? Nathan Bande dessinée propose une tranche d’âge à partir de 15 ans et plus. Cela interroge sur qui est la vraie cible. Pourtant être majeur ne signifie nullement même, pour une femme, qu’elle est une fée du ménage ni de la cuisine. Ce n’est pas inné malgré ce que l’on veut encore nous faire croire. Faut-il avoir un certain âge pour rêver de rencontrer le gars parfait qui serait une gravure de mode? Qu’importe ce qu’il a sous la caboche. On entend déjà dire que toutes les femmes ne sont pas futiles et superficielles ou pas que futiles et superficielles. Oui, c’est vrai mais quand même. Sinon cela ferait bien longtemps que des magazines comme « Biba » ou « Elle » auraient mis la clé sous la porte. Anne Schmauch et Pénélope Boeuf ont choisi de s’en amuser pour faire rire les lectrices. C’est léger et cela se lit sans aucune prise de tête. Côté graphisme, Joëlle Dreidemy, propose une approche de plus en plus dans la littérature bd jeunesse. Cela évoque assez le travail de Magali le Huche dans la série avec « Mauve » et « Verte ». Sans omettre la grande prêtresse de la bd adulte, Claire Brétecher, avec une démarche toute autre. Au niveau des couleurs, c’est joyeux, festif et rempli de bonne humeur. Le trio de créative ont su mettre en commun leur passion pour le féminisme, l’humour et la dérision. Un moment sympathique qui se dévore d’une traite.

Un album sympa qui change les idées sans pour autant être mémorable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s