Guacamole Vaudou – Eric Judor et Fabcaro

Le monde de l’entreprise est sans pitié. Le pauvre Stéphane Chabert en sait quelque chose. Peut-être qu’un week-end vaudou pourra changer les choses?

4e de couverture
Stéphane Chabert est le looser des loosers. Dans l’agence de pub qui l’emploie, il est la risée de ses collègues. On l’ignore, on le méprise. Mais un jour, il tombe sur une annonce mystérieuse qui vante les mérites d’un stage de vaudou. Stéphane Chabert décide de s’y rendre. Après tout, il n’a rien prévu ce week-end. Ni les autres week-ends d’ailleurs.

Voilà notre héros, incarné par Eric Judor, embarqué dans une série de situations plus absurdes les unes que les autres, dont Fabcaro a le secret.

Guacamole Vaudou est un roman-photo écrit par Fabcaro et joué par Eric Judor. La rencontre au sommet de deux rois de l’absurde.

Mon avis
L’humour absurde de Fabcaro annonce tout de suite à quoi nous allons avoir affaire. Il ne s’interdit aucune histoire, aucun langage et aucune forme. C’est pour ça qu’après une bande dessinée, un roman il s’attaque au roman-photo. Genre totalement désuet qui connaît encore son petit succès en kiosque comme « Nous deux ». Mais est-ce que si derrière il n’y avait pas un auteur à succès et un humoriste débordant de bons mots avec Eric Judor, aurait-il une chance en librairie? Je crains que la réponse soit négative. Tout est décalé et complètement loufoque. Dans une ambiance années 70, on suit un pauvre type qui ne comprend rien à rien. Il suit un stage de vaudou et le voilà un winner arrivant même jusqu’à la la possibilité de devenir Président de la république. A chaque fois qu’il dit Guacamole, la magie opère en le rendant brillant. Nous ne sommes pas au second degré, disons plutôt le millième. Et si vous n’aimez pas du tout ça, passez votre chemin. Vous risquez de comprendre l’intérêt de cette OLNI. Il faudra accepter que certaines personnes de votre entourage trouve ce livre extraordinaire et leur laisser le bénéfice du doute. Une expérience singulière de lecture qui vous fera mieux délimiter ce que vous aimez lire.

Une lecture déroutante qui prouve que l’invention de l’homme n’a pas de limite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s