Qui ne dit mot – Stéphane de Groodt et Grégory Panaccione

Il y a des moments dans la vie où il faut faire des choix. Donner une réponse claire et net n’est pas si évidente. Est-ce surmontable comme épreuve?

4e de couverture
John est très en retard pour son rendez-vous. Changement d’heure, voisins pénibles, embouteillages, taxi lourdingue. le monde entier semble s’être ligué contre lui et la journée se révèle difficile, « trop » pleine de surprises, pour ne pas dire étrange. Tous ces obstacles sont-ils vraiment le fruit du hasard ? Découvrez un récit riche en rebondissements à l’humour absurde unique et débridé !

Mon avis
On peut s’étonner de voir le nom de Stéphane de Groodt en haut de la couverture. L’humoriste belge ne s’interdit aucun support d’exploration créative. Pilote de course, réalisateur, comédien, il a beaucoup de cordes à son arc. Faut-il vraiment être surpris de le voir en tant que scénariste de bande dessinée? L’art des mots est son petit plaisir. Il donne vie à John Siou pour un récit des plus absurdes. Pourrait-il en être autrement? Tout commence de façon ordinaire avec une femme qui va proposer son prétendant à ses parents. Rien ne se passe comme prévu avec une pause pipi sur la route avec en cadeau des crottes de pigeon ou des questions un peu indiscrètes des beaux-parents… Ce n’est que le début d’une aventure improbable. Car il ne va jamais arrêter de courir après le temps jusqu’au moment fatidique. On se laisse porter en tournant les pages en se demandant où l’on va. Et à la fin, on sourit de ces situations grotesques et amusantes. Grégory Panaccione apporte beaucoup de dynamisme au récit et s’amuse avec les expressions faciales. Il nous avait déjà fait découvrir son monde grâce à la sublime bd sans mot « Un océan d’amour » avec au scénario Wilfrid Lupano. Le duo est très complémentaire car l’histoire et les images sont très complémentaires. On pourrait presque croire qu’ils étaient fait pour collaborer ensemble.

Une lecture sympathique qui sort des sentiers battus pour mieux nous faire sourire.

6 réflexions sur “Qui ne dit mot – Stéphane de Groodt et Grégory Panaccione

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s