Mon amie des ténèbres – Tome 1 – Toku Kawamura

Taiyô vient de changer d’école et il en est ravi. Surtout qu’il a une nouvelle amie extraordinaire. Les autres élèves pourtant voit les choses autrement.

4e de couverture
Une petite fille dont on se moque.
Des camarades qui ricanent.
Un nouvel élève qui ignore tout de ce qui se passe dans la classe.
Taiyô Takada vient d’arriver dans sa nouvelle école. Il découvre que dans sa classe se trouve une fille étrange, Akane Nishimura, que tous les élèves surnomment « la sorcière des ténèbres » : on raconte que si on la touche, on est maudit  ! Alors qu’en fait, elle a simplement peur de sortir de sa coquille… Mais toutes ces rumeurs autour d’elle sont loin d’effrayer Takada. D’une franchise et d’une naïveté à toute épreuve, le jeune garçon désarme non seulement les harceleurs mais aussi Nishimura elle-même, avec sa logique d’une simplicité imparable. Bref, il la trouve vraiment cool et compte bien s’en faire une amie !

Mon avis
Le sujet du harcèlement scolaire n’est pas si évident à aborder pour les enfants. Bien souvent, ils doivent faire face tout seul chez eux. Peu arrivent à ouvrir la discussion sur le sujet avec un adulte de peur des conséquences. Toujours ce problème de culpabiliser les victimes et non les agresseurs. Toku Kawamura a décidé de ne pas faire une histoire violente mais plutôt de prendre le contrepied. Akane subit du harcèlement scolaire depuis qu’elle est dans cette école. On lui fait des remarques perpétuelles sur son apparence en la comparant à une sorcière. Par conséquent, elle s’isole et n’ose jamais parler ou répondre. Tout change quand Taiyô Takada débarque. On ne pouvait trouver plus gentil et plus innocent. Il prend tout au premier degré. Et l’insulte se transforme en une aptitude fabuleuse qui rend Akane exceptionnelle. Les paroles méchantes glissent sur lui de façon incroyable. Un rempart qui soulage sa nouvelle amie qui apprécie un peu de tranquillité. L’amitié permet de changer les choses et en délicatesse. Le harcèlement n’est pas quelque chose de normal et ordinaire. Cela ne devrait jamais exister et les adultes dans les établissements scolaires devraient être extrêmement vigilent. Un personnage plein de naïveté, touchant et sincère. Il aime les gens sincèrement et réfléchi beaucoup à ce qu’on lui dit. Une lecture qui devrait ravir les enfants et se poser des questions sur comment agir face à des situations d’agressions.

Un tome léger et audacieux qui parle d’un sujet sensible pour faire déculpabiliser des jeunes victimes.

L’avis de Light and smell : « En bref, Mon amie des ténèbres est un manga qui aborde avec humour, légèreté et beaucoup d’originalité le thème du harcèlement scolaire, tout en offrant une très belle histoire d’amitié entre un enfant naïf et attachant, et une enfant harcelée qui va petit à petit sortir de sa coquille… »

L’avis La pomme qui rougit : « J’ai adoré le fait qu’on y parle de harcèlement. Ensuite, vous me direz que de nombreux titres qui en parlent existent, même dans les mangas. Ce n’est pas faux, mais ce titre se démarque vraiment. On en parle, mais avec légèreté, avec amour, c’est un titre tout à fait abordable pour un jeune public et pour pouvoir les sensibiliser sans pour autant les traumatiser. »

4 réflexions sur “Mon amie des ténèbres – Tome 1 – Toku Kawamura

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s