Perfect World – Tome 2 – Rie Aruga

Tomber amoureux pose parfois des questions sur des choix de vie. Tsugumi s’attend à devoir faire à quelques épreuves. Mais c’est bien plus qui arrive.

4e de couverture
Second tome tout en subtilité pour Perfect World, le shôjo manga adulte de Rie Aruga, abordant le thême du handicap ! Et quand l’adversité provient autant de « l’extérieur » que de « l’intérieur », les héros de ce manga vont devoir faire preuve d’une volonté hors du commun.

Tsugumi et Ayukawa ont décidé de se mettre en couple ! Mais les deux jeunes adultes, devant mener de front vie professionnelle et vie privée, ne se doutent pas encore des obstacles qui vont se dresser devant eux. À commencer par leurs proches, qui n’acceptent pas tous la situation… Leur amour naissant pourra-t-il survivre à toutes ses épreuves ?

Mon avis
Re Aruga a décidé de créer une série autour de l’amour et du handicap physique. Tsugumi est tombée amoureuse d’Ayukawa et vice-versa. Pour eux, c’est la première fois qu’ils doivent partager leur quotidien avec quelqu’un. Surtout depuis qu’il est en fauteuil roulant car les choses sont différentes. Avec un handicap le quotidien demande des adaptations d’autant plus lorsqu’ils partent en vacances. Le couple doit trouver ces marques. Pourquoi faire une histoire qui ne serait pas la lignée des classiques du genre ? Le mangaka ne déroge pas à la règle. D’autres personnages ont des vus sur Tsugumi et Ayukawa et ils pensent être les meilleures parties. Nous ne sommes pas dans un triangle amoureux mais dans un rectangle amoureux. Vont-ils résister à l’appel d’autres personnes ? Avant d’en arriver là, il va falloir que l’héroïne reprenne du poil de la bête. Elle a fait un malaise sur le quai du métro et a failli mourir. Son petit ami aurait-il pu en faire plus s’il était valide ? Une source d’inquiétude qui va lui peser sur la conscience. Est-ce que sa condition physique va l’empêcher de prendre soin de sa chérie ? Une multitude d’interrogations qui vont devoir trouver des réponses. Par chance, ils font partie d’une communauté où handicapés et valides cohabitent très bien. Le handisport permet de partager bien plus qu’une activité sportive. C’est un monde des possibles qui s’ouvrent à tout à chacun. Une façon d’aborder le handicap autrement et positivement. Jusqu’à où va aller cette aventure ?

Une suite tumultueuse qui met les personnages face à leurs doutes.

L’avis Les Blablas de Tachan : « Rie Aruga est douée pour mettre en avant ces sentiments ambigus qui habitent les personnages et c’est ce que j’aime vraiment dans ce titre malgré ces dehors de romance un peu niaise. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s