Mon potager au fil des saisons en bd – Mathilde Ruau Stento

Si l’on a un jardin, on peut manger des fruits et légumes dont ils sont issus. Pour donner vie à ces appétissantes fraises et compagnies, rien de tel que de mettre la main à la terre. Les enfants vont pouvoir bien s’amuser.

4e de couverture
Quand est-ce qu’on doit planter les tomates ? les pommes de terre ? Et comment faut-il faire ? À quoi ça sert, le compost ? Qu’est-ce que le paillage ?
Grâce à cette BD, cultiver un potager n’aura plus aucun secret pour toi ! Tu sauras aussi bien arroser que récupérer des graines, construire une mangeoire à oiseaux qu’un hôtel à insectes, les bienfaits des abeilles, des fleurs mais aussi des orties…

Au rythme des saisons, guidé par Lila, Simon et Romane, trois joyeux apprentis jardiniers, tu pourras avancer étape par étape, case à case, pour cultiver facilement tes fruits et tes légumes et les manger toute l’année ! Miam !

Mon avis
Comment expliquer aux enfants que les légumes peuvent pousser dans le jardin? Et en plus, ils ont un goût meilleur que de nombreux produits industriels. Casterman propose une collection de bd avec des enfants qui sont acteurs dans un domaine que cela soit la cuisine, la pâtisserie et bien entendu le potager. Mathilde Ruau Stento va raconter à travers trois personnages, le plaisir de planter et de récolter le fruit de leur travail. Déjà, elle choisit de montrer un angle original avec une famille reconstituée et symbolique de la diversité. Ce n’est pas parce que l’on n’a pas les même parents, la même couleur et les mêmes origines que l’on ne peut construire des choses ensemble. Simon au début ne voulait pas laisser de place à Lila dans le jardin car c’est chez lui. Grâce à la jolie voisine, le garçon veut bien faire des efforts. A partir de là, débute l’aventure en plantant des graines, en réutilisant des mauvaises herbes, protéger les pieds du froid et du chaud.. La satisfaction est là car ils se régalent aussi bien de fraises que de haricots. La scénariste aborde toutes les saisons pour montrer que l’on agir tout le temps. Le graphisme est mignon avec des formes rondes, des couleurs festives qui donnent une impression de joie, de facilité et de beauté. Par contre, c’est étonnant de voir que l’on plante n’importe où n’importe quand dans un jardin avec du gazon. Et il y a un aspect un peu trompeur car on laisse croire que l’on jette une graine et qu’elle pousse presque aussitôt. La notion de temps est nullement présente. Et aussi que la culture ne s’organise pas du tout. En effet, est évoqué escargot et limasse qui ont tendance à dévorer des créations et autres petits animaux. Les solutions? Espérer avoir des prédateurs naturels. Néanmoins, avoir des hérissons c’est plutôt pratique. Toutefois, on ne va pas acheter un hérisson dans une animalerie et il est libre d’aller où il veut. D’autant plus, que sa présence se raréfie comme celle des chouettes, hiboux… On va dire que le message positif prime sur la vraisemblance des faits. On espère que des jeunes lecteurs seront curieux d’essayer le jardinage et réfléchir d’où viennent ce qu’il mange.

Une approche originale qui donnera peut-être des vocations aux plus jeunes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s