Coppens, Lucy, moi et les autres – Emmanuelle Pouydebat et Gilles Macagno

Parfois assez jeune, on sent que l’on a une destinée. C’est le cas d’Emmanuelle Pouydebat, directrice de recherche en biologie de l’évolution au CNRS. Un refus a toujours été une façon de rebondir pour s’entourer des bonnes personnes.

A 11 ans, Emmanuelle Pouydebat dévore des livres que sa mère lui rapporte. Un ouvrage va changer la donne. Elle découvre Lucy. Plus tard, à la télévision elle écoute attentivement Yves Coppens « qui nous racontait sa découverte de la petite australopithèque ». La révélation de son avenir se décide à ce moment là. Quand elle sera grande, elle deviendra paléoanthropologue. Mais le chemin vers son destin vient juste de commencer. Il faut déjà terminer le lycée, puis s’inscrire à l’université pour une licence, une maîtrise et un DEA. Elle participe à des fouilles et s’enthousiasme trop rapidement pour une coprolithe (une crotte fossilisée). Son truc ce n’est pas ça. Le vivant reste indéniablement ce qui est le plus intéressant à étudier. Elle se lance dans une thèse supervisée par son idole, Yves Coppens. Sa curiosité, sa passion et sa bienveillance l’a pousse toujours plus loin dans son travail. Progressivement, elle fait des découvertes qui méritent de biens nombreux papiers dans la presse, des ouvrages et des médailles. Dorénavant, la petite fille pleine d’espoir est devenue une des plus grandes spécialistes de l’évolution des comportements animaux avec une orientation sur la capacité de préhension.

« humenSciences » est une maison d’édition consacrée à la science qui veut la rendre compréhensible à tous. Les savoirs doivent sortir des laboratoires pour être accessible à tous les citoyens. D’habitude, les formats sont ceux d’ouvrages classiques. Maintenant, ils se lancent avec une collection en bande dessinée. Une façon de faire de la médiation dans l’air du temps. Surtout que certains individus risquent de se braquer à l’évocation du terme anthropologie. Pour montrer la richesse que cache cette spécialité, rien de telle que de suivre le parcours d’une scientifique, reconnue internationalement. On lui avait prédit à l’université qu’elle ne pourrait jamais réussir comme chercheuse à cause de son genre. Mais Emmanuelle Pouydebat était fait pour ça ce qui lui a permis d’avoir des occasions exceptionnelles. C’est passionnant de suivre une personne motivée qui évolue à l’instar ces interrogations. On nous explique tout de façon pédagogique et méthodologique. Comprendre le passé, comprendre les animaux permet de comprendre l’homme de nos jours et dans l’avenir. Le trait dynamique, le choix du noir et blanc de Gilles Macagno apporte le côté authentique et véridique de l’autobiographie.

Une lecture qui se dévore d’une traite car on aime que les gens passionnée et honnêtes réussissent. D’autant plus quand leur contribution permet de mieux comprendre le monde qui nous entoure.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s