Billy Bat – Tome 5 – Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki

Kevin Yamagata ne connaît plus de tranquillité. Que cela soit dans sa créativité ou soit dans sa vie privée, la chauve-souris a bouleversé son petit équilibre de vie. Son combat pour raconter peut-il changer la face de l’Histoire?

4e de couverture
De retour aux États-Unis après six mois passés au Japon, Kevin Yamagata a la fâcheuse surprise de découvrir que « Billy Bat », le personnage de BD qu’il a créé, ne lui appartient plus : les droits de la série sont désormais à Chuck Culkin, son ancien assistant ! Mais la chauve-souris continue à lui apparaître pour lui faire le récit des terribles événements à survenir…

Mon avis
Naoki Urasawa et Takashi Nagasaki poursuivent leur série en mettant l’Histoire américaine au coeur du récit. La chauve-souris prend plusieurs formes et chuchote ce qu’ils doivent faire. On retrouve le héros malgré lui, Kevin Yamagata, qui n’a pas d’autre choix que fuir. Heureusement que des fans et M. Schmit sont là pour l’aider. Il sait ce qui va se passer et il peut faire en sorte que cela ne se déroule pas. Bien des agences secrètes veulent le faire taire. On sait que sa fiction ne l’ai pas tant. D’ailleurs, on a fait un plagiat grand public de Billy Bat pour faire passer l’autre création pour une pâle copie. On glorifie Chuck Caulkin comme créateur et qui est l’image même de Disney. Et on sait maintenant que cet individu n’est pas l’ancien collaborateur de Kevin. La communication sur le passé du comics et des produits dérivés de Billy Bat repose sur une fiction totalement construite. Un choix qui n’est pas du tout innocent. Une façon radicale de faire une table rase du passé et de tout s’approprier. Impossible de ne pas croire que derrière ne se cache pas des hommes puissants. Les scénaristes avaient abordé dans les tomes précédents l’essor d’une marque. C’était fait discrètement avec des plans de la publicité d’une marque qui n’est d’autre que Coca Cola. Là aussi, on apprend que le lobby de la marque soutient des politiques. Si la personne en question gagne, le produit pourra être d’autant plus présent sur le territoire. Ce produit souligne les influences économiques envers les politiques. On ne défend pas des idées mais de la consommation de masse. Une porté critique qui devrait prendre plus de place dans d’autres tomes de la série.

Ici, le produit introduit aussi deux personnages, Diane et Tony, un couple mixte, très choquant pour l’époque. Le racisme est très encré surtout dans certaines régions. Passé en voiture est un risque de perdre la vie. Afin de bien le faire comprendre, on assiste à une scène d’une violence extrême où le KKK met feu à un homme noir. Tony assiste à cela et voit le visage de celui qui a donné l’ordre de l’action. La fuite est son instinct premier. Sa femme refuse de laisser faire. Qui penserait que le shérif était le boss des fanatiques à la cagoule pointue? Une façon élégante de parler de la difficulté des noirs à l’égalité, le respect et la liberté. La parole de Martin Luther King est partout. Elle incite à se battre, à dénoncer et les mangakas le cite. Cet espoir repose aussi sur l’élection de Lyndon B. Johnson qui mettra fin à la ségrégation. Pour qu’il puisse diriger le pays ne faut-il pas tuer Kennedy? Le fil rouge est là puisque Kevin dessine son assassinat. Et en parallèle, on suit Lee Harvey Oswald simple pantin manipulé qui servira du meilleur bouc émissaire possible. Rien de tel qu’un homme marié avec une russe à des idées communistes surtout en période de guerre froide. Pourquoi la chauffe souris lui dit de changer ces plans? Que veut-elle vraiment?

Quel scénario d’une incroyable richesse, finesse avec des faits réels qui ont de quoi troubler. En effet, ceux qui sont habitués à des choses légères vont être déroutés. Les informations sont denses, s’entremêlent, sont complémentaires. Une toile se tisse pour accrocher le lecteur qui veut savoir qui se cache derrière la chauve-souris ou quoi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s