Ecolila – François Olislaeger

Quel monde auront les enfants demain? François Olislaeger se le demande aussi. Pour trouver une réponse, il réaliser une fable écologique avec « Ecolila ».

4e de couverture
Une fable sur le rapport entre l’homme et la nature, au cours d’une après-midi passée dans un parc entre un père et sa fille de 5 ans. Les jeux et les dessins qu’ils inventeront ensemble, au gré des rencontres, seront autant de propositions, de prises de conscience ou d’idées nouvelles pour préparer demain.

Mon avis
La couverture avec les cernes d’un arbre attire le regard. On se demande ce qui peut se cacher derrière ce magnifique dessin. Va t’on avoir le droit à une magnifique histoire autour de la nature? Mais François Olislaeger a décidé de raconter autre chose. Il choisit de mettre côte à côté le regard d’une petite fille, des textes célèbres sur la vie en harmonie avec la nature et son regard d’adulte avec des souvenirs de son enfance heureuse. Pour la mise en abîme, il choisit de ne pas suivre un récit linéaire. On trouve des allers-retours entre réalité, fiction et imaginaire. Le but de tout cela? Faire un bilan assez négatif de tout ce qui nous entoure entre la bétonisation, la disparation d’animaux, la forêt qui meurt… Bref, vous l’aurez compris le constat est sans appel très négatif. Il est d’ailleurs de pire en pire. Une façon d’alerter les adultes pour qu’ils changent pour les générations à venir, plus sensible à l’environnement. Mais les aspirations des enfants ne disparaissent-ils pas en majorité quand ils grandissent? Quand le conformisme social devient plus important que le reste? Au niveau graphique, c’est assez violent cette nuance de noir et blanc. On est dans un graphisme assez enfantin, très imprécis, très dense. Quand on est habitué à des choses classiques, cela va brûler la rétine. On s’en prend plein les yeux dans tous les sens du terme. Malheureusement on est vite lasser car on voudrait voir un peu de cette beauté évoqué par les mots. Quand on tourne les pages on est un peu agressé et l’on ne sait pas toujours comment lire. Une idée prometteuse qui l’est moins au final.

Une lecture décevante qui a pourtant de nombreuses qualités.

5 réflexions sur “Ecolila – François Olislaeger

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s