L’agneau qui avait mauvais caractère – Eric-Emmanuel Schmitt et Florence Guittard

Les agneaux sont toujours mignons et gentils. Marcel n’est pas vraiment comme les autres. D’ailleurs, avoir quelqu’un qui va à contre courant peut être bien utile parfois.

4ème de couverture
Tous les agneaux sont gentils et doux !
Tous, sauf Marcel.
Il répond toujours non et ne se laisse jamais faire.
Les loups affamés et les lions tyranniques n’ont qu’à bien se tenir !

Mon avis
Eric-Emmanuel Schmitt met de nouveau sa plume au service de la littérature jeunesse. Il raconte l’histoire d’un enfant un peu particulier qui est vraiment différent des autres. Les agneaux sont habituellement très gentils et adorables. Marcel n’est pas comme ceux de son entourage et cela lui convient très bien. D’ailleurs, plus d’une fois son mauvais caractère va être d’un grand service. Il faut apprendre à aimer les gens comme ils sont bien qu’ils soient singuliers. Savoir combiner les qualités et les compétences des uns et des autres sera toujours un atout dans la vie. Aucun doute que les enfants puissent se reconnaître dans ce portrait idyllique. Etre casse pied et méchant n’est pas toujours quelque chose de positif et constructif. Mais on a le droit de laisser rêver et espérer les lecteurs. Florence Guittard accompagne les mots avec beaucoup d’élégance avec son dessin et ces couleurs. Un régal pour les yeux d’autant plus qu’il faut chercher un animal étrange caché dans chaque double page.

Une petite aventure mignonne qui fera espérer qu’être différent c’est bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s