Gokusen – Tome 6 – Kozueko Morimoto

Kumiko ne peut rester à rien faire face à l’absence de Shin. L’injustice l’a fait toujours monter sur ces grands chevaux. Elle va régler ce problème comme tous ceux qui se présenteront à elle par la suite.

4ème de couverture
« Il arrive que les enfants fassent des choses dangereuses… Et c’est le rôle des parents de leur faire confiance et de les protéger, n’est-ce pas ? Et donc, moi, Ryûichiro Kuroda, ni ne fuirai, ni ne me cacherai ! Vous pouvez me frapper ou m’écraser si ça vous chante, mais pour l’heure fichez -moi le camp d’ici ! ! » Ryûichiro Kuroka, troisième chef intègre du clan Kuroda et grand-père affectueux.

Mon avis
Les tomes se succèdent et c’est toujours un plaisir à lire. Notre enseignante yakuza en a dans la culotte et n’hésite pas à foncer tête baisser pour lutter contre l’injustice. Un père retire de l’école son élève préféré? Elle ne va pas rester les bras croisés même si c’est le patron de la police. D’ailleurs, elle trouvera un moyen assez judicieux de lui faire comprendre l’absurdité de son action. Un nouveau débarque à l’air tout gentil, tout mignon. Il a été viré de son précédent établissement car il faisait du grabuge. Ce n’était pas lui en personne mais des individus agissant en son nom. Il profite de son statut de fil de yakuza pour faire agresser ceux qui ne le respecte pas. Ce comportement mérite un petit redressement en respectant des règles. Quelle chance que Kumiko ne soit pas si ordinaire. Elle va lui inculquer les bonnes manières de gré ou de forme avec la bénédiction du paternel. Kozueko Morimoto en profite pour intégrer un élément assez drôle. Le personnage Kôhei Inuzuka a l’apparence de quelqu’un de très innocent et quand il s’énerve il a une tête de fou. Ces lèvres se gonflent, son visage fait des grimaces et les cheveux se dressent. On ne peut pas douter de son état affectif quand on le regarde. C’est assez improbable pour en être très amusant. Le mangaka évoque la valeur et l’éthique que peuvent avoir ces adolescents. Shin n’utilisera jamais le fait que son père soit policier pour menacer des gens. « Si je mets ce genre d’arguments sur le tapis, ça me rabaisse au même niveau que ce tocard! ». Ne vaut-il pas mieux que ce fils de..? Une façon élégante de faire un parallèle avec Kumiko qui enfant était prête à se couper le petit doigt pour laver l’honneur du clan afin d’éviter à son grand-père de le faire. La culture et l’histoire d’une famille façonne son attitude envers soi, les siens et les autres. Comment ne pas être sous le charme d’un tel personnage? Que va nous réserver la suite.

Un manga qui montre que pour aider des ados en perdition, il faut être à leurs côtés et les valoriser. Jusqu’à où ira t’elle pour les guider vers le bon chemin?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s