Ma vie dans les bois – Tome 3 – Shin Morimura

Vivre en autonomie dans la forêt demande beaucoup de réflexion. Une belle façon d’expérimenter pour trouver le juste équilibre. Que diriez-vous de faire une balade pour en apprendre plus sur le champignon, le charbon ou la pêche au saumon?

4ème de couverture
Shin Morimura et sa femme s’habituent à peu à leur nouvelle vie, et commencent même à mieux connaître l’environnement qui les entourage. Mais pour accéder à l’autonomie alimentaire, cultiver un potager ne suffit pas ! En effet, pour vivre au fil des saisons, se posent les questions de la cuisine, mais aussi et surtout de la conservation des aliments… Le couple a décidément encore beaucoup de travail !

Mon avis
Décidément on n’a jamais le temps de s’ennuyer dans les bois. Pour être de plus en plus autonome, il faut réfléchir à des moyens de se nourrir sainement toute l’année. Shin Morimura partage avec ces lecteurs trois épreuves dont il a du montrer son adaptabilité. Ainsi on découvre la pêche au saumon, la conservation par le fumage, l’élevage de champignons et la réalisation de charbon. Une réflexion complète pour apprendre à vivre avec son harmonie. On se laisse prendre au jeu dans ses expérimentations qui finissent toujours pas réussir. Avec son épouse, ils apprennent à aller toujours plus loin pour éviter de dépenser de l’argent. Produire du charbon est un vrai travail et arriver le faire demander un vrai investissement. Quelle satisfaction par la suite de se rendre compte de ces aptitudes. Le temps file relativement vite puisque au bout du troisième tome, 10 ans se sont écoulés. Le mangaka prend de l’âge et garde pourtant toujours autant d’énergie. On peut se demander ce qu’il nous réserve par la suite. L’angle du renouvellement de la forêt est abordé. A force de couper son vieux bois pour faire du charbon et des nouvelles constructions, il va falloir la nature le temps de se renouveler. Et met cela à l’échelle industrielle même si l’on replante des arbres, la patience est de mise. Une jolie sensibilisation qui montre que changer de vie réclame un engagement totale. Mimi, la femme, elle continue à travaille en mi-temps car il y a besoin d’une rentrée d’argent pour acheter des vêtements, de l’essence, du matériel de construction…

Un manga intéressant qui nous montre l’exploration d’un autre monde de vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s