Comme un murmure – Morten Dürr et Sofie Louise Dam

Anna ose dire un terrible secret lors du « jeu des murmures ». Même si tout le monde à compris, personne n’ose le répéter. Peut-être qu’elle ment?

4ème de couverture
« Anna a murmuré si bas que je ne pouvais presque pas l’entendre. Elle a dit : « Ma mère me frappe… » « .
Au collège, Vera et ses amies jouent au jeu des murmures. Un jour Anna révèle un sombre secret que seule Vera entend. Le jeu cache-t-il une vérité ? Si c’est le cas, comment faire pour aider Anna ?

Comme un murmure

Mon avis
Les souffrances de la société sont présentes dans les cours des écoles. Comment pourrait-il en être autrement? Les adultes font peser leur souffrance, leur mal-être, leur méchanceté, leur bêtise, leur ignorance sur le dos de leur progéniture. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut rien faire pour protéger les enfants. Anna est battu par sa mère. Elle ose le dire lors d’un jeu dans la cours d’école. Mais les autres ne savent pas comment réagir face à cette information. Chacun choisit alors soit de l’ignorer ou soit de dire que c’est un mensonge. Il est toujours plus facile de dire que la victime ment car cela permet de ne rien faire et de continuer sa vie l’air de rien. Prendre partie est toujours un risque et peut favoriser l’exclusion d’un groupe. On pourrait que c’est un souci très français. La bande dessinée est danoise. On n’apprend nulle part qu’il faut dénoncer les tyrans et aider les victimes, sans vision péjorative. N’entendons pas encore qu’une fille est responsable d’avoir été violée parce qu’elle portait une jupe? De quel droit un homme a t’il le droit de toucher une personne, de la violenter et de la violer pour un vêtement? On devrait plaindre le violeur car le pauvre petit chou à des érections et est un vicieux pervers? Morten Dürr et Sofie Louise Dam ont décidé de parler avec beaucoup de délicatesse des maltraitances envers les enfants. Il est difficile de faire entendre sa voix. Grâce à une personne qui va oser le dire à ces parents, le destin d’une adolescente va changer. Les mots peuvent changer les maux. A la fin de l’ouvrage, dans un dossier pédagogique, on trouve les informations avec un numéro d’appel gratuit et anonyme ainsi qu’un site web. Il est utile de donner les bonnes clés pour que chacun s’instruisent pour construire un monde plus sur demain.

Un ouvrage de sensibilisation qui permet de réfléchir à la parole de ceux qui dénoncer leur souffrance.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s