La petite faiseuse de livres – Tome 7 – Kazuki Miya et Suzuka

Maïen à découvert un moyen d’être proche des livres. Pour cela, elle est prête à faire de gros changements dans sa vie. Va t’elle pouvoir réussir à relever tous les défis?

4ème de couverture
Si ces livres n’existaient pas, il faudrait les inventer ! Ayant décidé de rester auprès de ses parents au risque de laisser la maladie l’emporter, Maïn continue à vivre sa vie comme elle l’entend, malgré les recommandations de Frida qui a du mal à comprendre la décision de son amie. C’est dans ce contexte que le jour du baptême de Maïn arrive enfin. Une fois à l’intérieur du temple, la jeune fille découvre que celui-ci est pourvu d’une bibliothèque richement fournie, la première qu’elle voie depuis son arrivée dans ce monde. Il n’en faut pas plus pour la pousser à prendre une décision… Une biblio-fantaisie pour les amoureux des livres, par des amoureux des livres !

Mon avis
Ce tome se dévore d’une traite sans se laisser le temps de souffler. Après tout Maïn est pleine d’énergie alors pourquoi le lecteur devrait se reposer sur ces lauriers? Et c’est tant mieux car le récit est d’une grande richesse où l’on voit l’héroïne, sa famille et ses amies prendre une place importante et décisive. Les livres ne deviennent plus seulement sa seule priorité. Elle s’est vraiment attachée à son entourage qui sont des maillons forts dans son équilibre de vie ce qui permet de gagner en maturité. La mangaka en profite pour nous dévoiler une autre pan de la société qui repose sur la religion et de ces représentants pas si honnêtes. Ces derniers ont autant besoin d’argent que de magie sinon leur dogme va disparaître. Toute opportunité est bonne à prendre et pour chacun des camps. Ce nouveau rebondissement donne un autre sens à la dévorante qui lui limite la liberté d’action. D’ailleurs, cela conclut un premier cycle qui promet une suite encore plus captivante. Une fin des plus étonnantes car elle prend au dépourvu et en même temps c’est très ingénieux. Le cadre du récit étant poser le champ des possibles s’ouvre et la curiosité est vraiment mis en appétence. Que cela soit au niveau graphisme ou au niveau de l’histoire, tout est parfaitement exécuté pour le plaisir de lecture.

Un manga qui fait vraiment plaisir à lire qui redonne les lettres de noblesse à l’amitié, la confiance et la curiosité.

L’avis de La Pomme qui rougit : « Le personnage de Main est vraiment intéressant. On la voit évoluer dans cet univers, en apprendre un peu plus, mais malheureusement, son savoir, ses connaissances sur des choses qui sont des nouveautés pour beaucoup, va attirer énormément de convoitise.« 

L’avis Les blablas de Tachan : « Ainsi même si j’ai été surprise par le brusque revirement des aventures de Maïn, je suis séduite par les promesses que ça apporte pour la suite. La petite faiseuse de livres est une série qui touche au coeur, avec des personnages plein d’amour les uns pour les autres, et un univers qui ne demande qu’à s’épanouir. Vivement la suite ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s