Buffy contre les vampires – Saison 2 – Tome 3 – Un pieu dans le coeur

Ce n’est pas parce que Buffy n’est pas majeur qu’elle n’en a pas dans la culotte. Et qu’importe les épreuves à affronter, elle ira tête haute. Attention esprits malfaisants, la tueuse est dans la place.

4ème de couverture
En parallèle de la saison 8 de la série Buffy, disponible exclusivement en comics, cette saison 1 nous ramène dans le passé de la tueuse. Les lecteurs auront le plaisir de découvrir plusieurs sagas dont celle illustrée par Cliff Richards (bien connu des amateurs de Buffy) et écrite par Fabian Nicieza qui, pendant très longtemps, a décidé du destin des X-Men de Marvel. Par ailleurs, les événements de ce tome ont la particularité de se dérouler entre le film peu connu consacré au personnage et la première saison de la cultissime série. Un album incontournable dans lequel Angel libère accidentellement quatre démons.

Mon avis
C’est toujours un plaisir de lire un comics de « Buffy contre les vampires ». Malgré les années, il est difficile de se lasser de cette héroïne à qui il arrive sans cesse bien des choses monstrueuses. Dans ce tome, on trouve 4 histoires différentes. Ne vous inquiétez pas dans l’avant propos c’est bien précisé que les aventures dont lesquelles nous allons être plongés ne sont pas issues de la série. Chaque scénariste a décidé de s’inspirer de l’univers pour nous proposer quelque chose d’unique et cohérent aussi. Donc 4 récits avec des scénaristes, dessinateurs, encreurs, peintres, coloristes différents. Nous sommes dans la culture du 9ème art américain. Mais si vous n’êtes pas habitués, pas d’inquiétude, vous tournerez les pages avec curiosité et satisfaction. Les styles graphiques sont très différents entre une forme d’inspiration manga/dessin animé à des peintures très léchées. A peine ouvert que l’on arrive à la fin avec ce petit goût de reviens-y. On aime voir Buffy affronter des démons du tourment suite à la séparation de ses parents et du déménagement. Et on aime aussi retrouver Angel qui suit Buffy, amoureux, qui veut tout faire pour la protéger. Mais il ne peut rien contre la destinée. Josh Whendon n’aurait pas à rougir de ces libres adaptations, bien au contraire. L’aspect psychologique de l’adolescente n’est pas de mis de côté car au final il faut apprendre à faire face à la dure réalité. Le lecteur lui s’échappe en lisant des livres, la boucle est bouclé. Le pire, c’est que l’on en veut encore. La médiathèque a t’elle bien acheté la suite? Suspens.

Une lecture qui ne pourra que réjouir les fans de la série qui sont nombreux et de toutes les générations.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s