Soul Keeper – Tome 1 – Tsutomu Takahashi

Riyon ne veut pas faire le nécessaire pour bonifier son âme. Pour l’aider à s’investir, elle va devoir accompagner un mortel jusqu’à la fin. Va t’elle y arriver en respectant les règles?

4ème de couverture
Riyon est le fantôme d’une jeune fille un peu rebelle qui vit dans l’au-delà. Têtue et indépendante, elle passe ses journées à jouer à othello au lieu de suivre le cursus de bonification de l’âme que tout mort est censé compléter avant sa réincarnation. Afin de la remettre dans le droit chemin, le précepteur en chef du Cercle des fantômes décide de l’envoyer sur Terre afin d’effectuer un apprentissage par la pratique, en devenant l’esprit protecteur d’une personne de son choix. Sans s’en rendre compte, Riyon jette son dévolu sur le Premier Ministre du Japon, Soichiro Kasuga – un homme grièvement malade, à qui il reste à peine plus de cinq cents jours à vivre.

Mon avis
Savez-vous ce que font les fantômes pour passer leur temps? Tsutomu Takahashi lui avait sa petite idée derrière la tête et a décidé de le raconter dans une série « Soul Keeper ». On sent l’influence du bouddhisme sur les différents niveaux de progression selon ces efforts à bonifier son âme. L’héroïne n’étant pas très appliquée, elle va devoir aller sur Terre et accompagné un humain jusqu’à ce qu’il meurt. Le hasard l’a mené vers le premier ministre japonais et il n’est pas aidé par la vie. Son âme est engluée par de la matière noire visqueuse qui ronge l’individu. Cela est du par son impopularité public et son entourage néfaste. Si le prédécesseur de Riyon a été dévoré par le côté obscur de la force, elle ne va pas se laisser faire si facilement. D’ailleurs, elle va déroger un peu à la règle en se montrant à l’humain car il va falloir changer et plus vite que ça. Qu’importe, n’est-ce pas le résultat qui compte? Le mangaka propose de porter un autre regard sur la politique qui est pourri de l’intérieur par des jeux de pouvoirs et de la pression que cela engendre. On le sait bien « qu’un grand pouvoir engendre de grandes responsabilités » cependant tant de bassesses et de médiocrités sont-elles nécessaires? Prendre comme protectrice une adolescente de 18 ans incite à porter un autre regard sur la vie ce qui va impulser des actions singulières. Le côté mystique sera poussé jusqu’au fait que le ministre développe des dons tel lire dans les pensées de son entourage. Atout ou handicap? C’est le premier tome de la série donc la réponse se fera par la suite. En tout cas le cadre est bien posé et nous donnes envie de poursuivre. Que va t’il arriver dans les 500 jours restants de l’homme politique? Et aussi que va devenir Riyon?

Une série originale qui nous plonge dans la souffrance d’un politique qui va devoir maintenant faire face. Sa protectrice va l’aider à prendre le bon chemin à moins que ….

4 réflexions sur “Soul Keeper – Tome 1 – Tsutomu Takahashi

  1. Pingback: Soul Keeper de Tsutomu Takahashi – Les Blablas de Tachan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s