Animal Jack – Tome 2 – La montagne magique – Miss Prickly et Kid Toussaint

Jack voit bien que sa famille a des problèmes. Est-ce qu’il peut les aider? Il y a bien une idée mais pourra t’il y arriver tout seul?

4ème de couverture
Jack, le jeune garçon qui peut prendre la forme de n’importe quel animal, est bien embêté. Sa maman ne retrouve pas de travail et les soucis la rongent. Ni une ni deux, il décide d’aider ses parents. Accompagné par son amie Gladys, ils prennent le chemin de la montagne pour y trouver le trésor caché ! Jack semble couver un mauvais rhume sous sa forme humaine, mais pas sous ses diverses formes animales… Le parcours est semé d’embûches, d’autant qu’un chasseur semble bien décidé à attraper Jack. Ce dernier paraît cacher de nombreux secrets à son entourage : va-t-il continuer à leur cacher sa véritable nature ?

Mon avis
Les parents de Jack vivent une situation assez préoccupante. Sa mère étant devenue sans emploi, il est possible qu’ils doivent vendre la maison et déménager. Le jeune garçon ne veut pas rester là sans rien faire. Lui vient l’idée d’aller chercher le trésor caché dans la montagne. Avec son amie Glagys, ils vont y aller et voir. Sur leur trace, un chasseur qui voudrait attraper le héros car il connaît sa vraie identité. Kid Toussaint créé une histoire où se mêle beaucoup de récit avec son lot de rebondissement. Il a même fait le choix de révéler la vraie identité de Jack et dans le second tome. Un enfant qui se transforme à volonté dans un animal c’est assez étrange surtout quand c’est le seul à pouvoir le faire. Maintenant, tout est dévoilé. Toutefois, cela signifie pas la fin de la série. On le devine, ce n’est qu’un moyen pour mieux rebondir. Le scénariste a fait appel à de moults références savantes et cultures populaire dont il a trouvé le juste équilibre. On voit de très nombreux animaux dont les noms sont cités. Par contre, c’est dommage que contrairement au premier tome il n’y a pas de dossier pédagogique à la fin. Puis on découvre des liens avec des choses plus surnaturelles des esprits liés à la nature. Le rythme donné à la série est un plus lente que la première ce qui est très appréciable. La contrainte de page et de délai de publication doit jouer aussi sur la construction aussi bien du récit que de l’image. La nature a toute sa place car elle a des représentants, une richesse dans sa biodiversité, peut cohabiter avec l’Homme avec son chacun son espace… Une façon positive de montrer que les liens entre humains et nature restent possible dont Jack est le meilleur représentant. Sa particularité d’être polymorphe ne l’empêche pas d’être aimé pour ce qu’il est aimé. Sa différence n’est pas un problème. Une belle façon d’insuffler une dose d’espoir dans le futur.

Une bande dessinée adorable qui montre que l’amour et l’amitié peuvent soulever des montagnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s