The promised neverland – Tome 17 – Kaiu Shirai et Posuka Demizu

Norman n’a pas tenu sa promesse. Emma et Ray vont tout faire afin qu’il ne tue pas des innocents. Arriveront-ils à temps?

4ème de couverture
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l’orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et soeurs, ils s’épanouissent sous l’attention pleine de tendresse de « Maman », qu’ils considérent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l’abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s’échapper, c’est une question de vie ou de mort !

Mon avis
On n’a pas le temps de dire ouf dans ce tome que l’on arrive à la dernière page. A nouveau l’affrontement d’un côté avec l’innocence et l’espoir d’Emma et Ray et de l’autre la colère et la haine de Norman. Deux groupes de stratèges qui s’affrontent avec une vision diamétralement opposée. Est-il possible de faire marche arrière pour sauver tous les enfants? Emma a conclut un pacte qui permet cela contre quelque chose, dont on ne sait quoi. Norman a trouvé lui aussi une façon plus radicale de résoudre le problème. Chacun son éthique, cela reste une question de point de vue après tout. On voit des scènes de combat extrêmement bien scénographiées faisant monter progressivement le suspens. Posuka Demizu montre l’étendu de son savoir faire aussi bien dans la lutte que l’expression des émotions. Si l’on transpose les monstres aux consommateurs qui dévorent des animaux d’élevage intensif sur lesquels on fait des expériences, on voit les choses autrement. Kaiu Shirai amène les choses avec beaucoup de pédagogie et de subtilité. Quand on change l’angle des choses tout est remis en cause. En tout cas, aucun doute que la suite va s’intensifier en rythme surtout qu’il reste 3 tomes avant la fin de la série.

Un tome qui fait monter la monter et promet une fin des plus sombres. Le lecteur sera t’il satisfait?

L’avis de la Pomme qui rougit : « Autant vous dire, j’ai refermé ce tome en étant en larmes. Je pense que ceux qui l’ont lu comprendront très bien pourquoi. Ce manga me torture le cœur et l’esprit !!!!« 

L’avis Les blablas de Tachan : « Ainsi, je referme encore ce tome sur une impression mitigée avec le plaisir d’avoir eu une lecture haletante avec la violence et la noirceur que j’attendais, mais la crainte que cela ne perdure pas et le sentiment quand même de beaucoup de facilités dans ce qui vient d’arriver alors que tout avait été terriblement dur avant. Je demande à voir. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s